Le président du Malawi, Peter Mutharika, a dissous son cabinet avant les élections présidentielle et législatives prévues pour se dérouler la semaine prochaine, rapportent les médias locaux et étrangers.

Au Malawi, les campagnes pour les élections, qui, selon les analystes, seront très disputées, se sont intensifiées avec des candidats qui sillonnent le pays pour obtenir des voix. Une déclaration de la présidence du Malawi a indiqué que le cabinet avait été dissous et que le président assumerait toutes les fonctions ministérielles. Cela est conforme à la constitution du pays qui exige la dissolution du gouvernement avant les élections.



Lire aussi: Togo – Sécurité intérieure : le Gouvernement prend des dispositions

Le président sortant Peter Mutharika doit faire face à la concurrence de six autres candidats, dont deux de ses propres ministres. Le vice-président Saulos Chilima se bat sous la bannière du United Transformation Movement, tandis que l’ancien ministre de la Santé, Atupele Muluzi, est le porte-drapeau du parti du Front démocratique uni. Pendant ce temps, la Commission électorale du Malawi a déclaré avoir reçu tout le matériel de vote pour les consultations électorales. Ce sera la première fois que le pays utilisera le vote électronique. Les Malawites éliront un président, des parlementaires et des conseillers locaux aux élections du mardi 21 mai.

Avec Benewebtv