Des combats entre l’armée malienne et de présumés jihadistes qui ont eu lieu lundi dans le nord du Mali, vers la frontière nigérienne, ont fait 24 morts dans les rangs de l’armée malienne et 17 du côté des jihadistes, selon le ministère malien de la Défense.


Mali : des dizaines de filles sauvées d’exploitation s3xuelle et de travail forcé

D’après les informations de RFI, l’armée nigérienne et la force française Barkhane sont intervenues pour prêter main forte aux soldats maliens. Des militaires maliens blessés étaient, lundi, en territoire nigérien.