Mali : après les représailles, le colonel Assimi Goïta tend une main à la Cédéao

Le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, a décidé, lundi 10 janvier, de tendre une main à la Communauté des États ouest africains (Cédéao) afin d’apaiser les tensions avec l’organisation régionale.

“Même si nous regrettons le caractère illégitime, illégal et inhumain de certaines décisions, le Mali reste ouvert au dialogue avec la Cédéao pour trouver un consensus entre les intérêts supérieurs du peuple malien et le respect des principes fondamentaux de l’organisation”, a-t-il dit dans un discours diffusé à la télévision publique.

Il n’a pas annoncé de nouvelles mesures de riposte, mais n’a pas non plus fait de nouvelles propositions pour sortir de la crise politique.

“Je vous demande de rester calmes et sereins car nous avons fait le choix d’être sincères afin de prendre notre destin en main en forgeant notre propre voie. La Cédéao et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) se sont assumées, nous en ferons autant”, a-t-il ajouté.

Similaires