Mali/Attaque de Dioura : voici comment les familles des soldats tués expriment leur ras-le-bol

La douleur est encore omniprésente dans le cœur des familles des soldats tués récemment à Dioura, lors d’une attaque menée par un ancien déserteur de l’armée.

Mali, Attaque de Dioura, ras-le-bol, Abderhamane Baby, Iyad Ag Ghaly
Image d’illustration

Ce jeudi, les familles des victimes ont tout simplement refusé l’accès de leur camp au chef d’état-major de l’Armée de terre, Abderhamane Baby, venu pour présenter ses condoléances.

Pour marquer leur colère, les veuves des militaires tombées sur le champ d’honneur et leurs enfants ont brûlé des pneus, soutenus par les populations.

Le chef d’Etat-major et sa délégation n’ont eu que d’autres alternatives que de rebrousser chemin sans avoir pu présenter leurs condoléances.

Lire aussi Nigeria : des agriculteurs victimes d’une attaque de Boko Haram cette semaine

Le 17 mars, une attaque perpétrée par hommes de Ba Ag Moussa, dit “Bamoussa”, considéré comme un proche du Touareg malien Iyad Ag Ghaly, chef de la principale alliance jihadiste du Sahel liée à Al-Qaïda avait fait 23 morts, selon un bilan revu à 26 morts après la découverte de trois nouveaux corps.

Le chef de l’Etat IBK a prévenu les chefs militaires, lors d’une cérémonie officielle jeudi, qu’ » aucune négligence ne saurait plus être tolérée ».

Plus d'articles
Au Bénin, Fally Ipupa s’exhibe avec une paire de sandales à 600 000 Fcfa