Mali : des tirs et des explosions entendus sur la base militaire de Kati où réside Assimi Goïta (vidéo)

Des tirs de feu nourris ont été entendus ce vendredi 22 juillet peu après 5h (temps universel), dans la ville garnison de Kati, fief des militaires située à 15 km de Bamako, rapporte Maliactu.

Plusieurs témoins interrogés affirment qu’ils sont terrés et ne savent pas exactement ce qui est en cours. Au moins 2 avions ont été aperçus dans le ciel de cette localité.

Pour l’instant, aucune information officielle n’a été émise mais le jeudi, 21 juillet 2022, des coups de feu ont retenti à Kolokani dans le camp de la Force spéciale anti-terroriste (FORSAT) dès 5 h du matin, ont confirmé les sources sécuritaires. Cette attaque a été perpétrée par des hommes armés non identifiés.

“Alerte de sécurité. L’ambassade des États-Unis au Mali a reçu des informations faisant état de barrages routiers et de possibles violences à Bamako. Les citoyens américains doivent continuer à faire preuve de vigilance et à surveiller les médias locaux pour les mises à jour”, informe l’ambassade des États-Unis au Mali sur son compte Twitter.

Cette attaque arrive dans un contexte de tension entre le Mali et la Côte d’Ivoire, notamment sur des soupçons des autorités maliennes sur un coup d’Etat. Depuis une dizaine de jours, des soldats ivoiriens ont été arrêtés à l’aéroport de Bamako. Le Mali affirme qu’il s’agit de « mercenaires » dont le jugement devait commencer ce vendredi 22 juillet. Abidjan ferraille pour leur libération depuis.

Similaires