Mali / Imam Dicko : «je retourne à la mosquée»

Le Mali a connu un ‘coup d’Etat militaire’ le mardi 18 août dernier après des manifestations conduites par le mouvement du 5 juin, porté par l’Imam Mahmoud Dicko, pour réclamer la démission de M. Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à la tête du pays. L’Imam qui se dit satisfait de l’intervention de l’armée a mis ‘fin à sa mission’.

Présidentielle en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara officiellement investi candidat par son parti

«Je retourne à la mosquée, je suis un Imam», a déclaré le vendredi 21 août le figure morale de l’opposition, très entendu au Mali.

Par ailleurs, il a remercié les militaires qui ont poussé le président IBK à la démission sans violence et a appelé à « chasser les démons de la division ».

Mali : une délégation de la Cédéao rencontre la junte et le président déchu IBK ce samedi 22 août

Pour l’heure, la CEDEAO en particulier ne consomme pas encore l’acte de la junte au Mali qui est pourtant reconnue comme héros par les Maliens pour avoir fini le travail commencé par les opposants à IBK.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Assassinat du président Jovenel : la police haïtienne aux trousses des fugitifs, appelle la population à l’aide