in ,

Mali : la junte officialise son choix pour une transition dirigée par un militaire

L’actualité politique au Mali a engendré une rencontre entre la junte et la Cedeao au Ghana en début de semaine. En effet, ‘le bras de fer’ continue entre les Chefs d’Etat de la Sous-région et les militaires, confiant du soutien du peuple malien.

La junte affirme avoir confirmé à la Cedeao, lors de cette rencontre, son choix d’une transition dirigée par un militaire. En conséquence, la Cedeao menace d’un embargo total sur le pays.

Cédéao : les putschistes maliens prennent conseils chez J.J. Rawlings

« En ce qui concerne les sanctions, on verra ce qui va être décidé pour le maintien ou pas d’un président civil ou militaire. Toutes les options sont sur la table. La position de la Cedeao est intégrée », a précisé le Colonel Ismaël Wagué, porte-parole de la junte.

Toutefois, pour les militaires maliens au pouvoir, la majorité de leurs populations souhaite une transition dirigée par un militaire d’où leur position malgré l’opposition de la Cedeao.

Côte d’Ivoire / Guillaume Soro : “il n’y aura pas d’élection” (Vidéo)

Cette dernière espère pouvoir lever les sanctions imposées au Mali, si la junte répond à ses exigences. Elle renverra un médiateur à Bamako la semaine prochaine.

 



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Saison 2020-21 : Un nouvel échec annoncé pour le Barça

FC Barcelone, Messi, Bartomeu

Barça : ce que Bartomeu ne veut pas faire avec Messi