Mali : un deuil national de 3 jours décrété après l’attaque de Boulkessi

Un deuil national de trois jours a été décrété après qu’au moins 25 soldats maliens ont été tués, lundi et mardi, dans une attaque coordonnée contre les camps de Boulkessi et Mondoro, près de la frontière avec le Burkina.

Un bilan très lourd, qui pourrait encore s’aggraver. Si l’attaque n’a pas encore été revendiquée, elle apparaît comme un symptôme supplémentaire de l’échec de la coopération sécuritaire en Afrique de l’Ouest.

Le deuil national a débuté ce jeudi 3 octobre 2019.

Avec Jeune Afrique

Similaires