Une nouvelle attaque perpétrée lundi par des hommes armés non identifiés a fait 24 morts dont 17 à Dangafani II et 7 à Yoro, à 135 km de Koro dans la région de Mopti (centre du Mali), apprend-on ce jour de source officielle.

Des assaillants voulant attaquer la localité de Dangafani II, ont été repoussés une première fois, par des jeunes appartenant à une brigade de vigilance avant de revenir dans les environs de 19h, tuant 17 jeunes et blessant 3 autres, a précisé l’Agence malienne de presse (AMAP).



Lire aussi : Côte d’Ivoire : les ‘frères de lumière’ en deuil

« Les terroristes ont emporté du bétail avant d’incendier certaines maisons », selon l’AMAP, qui ne précise pas la direction prise par les présumés terroristes encore moins les moyens de transport qu’ils empruntaient.

« Probablement, les mêmes hommes armés ont attaqué un camion à Yoro, localité située non loin de Dangafani II, avant de faire descendre les passagers et exécuter 7 d’entre eux », note la même source.

Des renforts de l’armée ont été dépêchés sur les lieux pour éclaircir les circonstances exactes de l’attaque et retrouver d’éventuels assaillants ou leurs complices.

Lire aussi : Togo : le Président Faure Gnassingbé à Elavagnon ce mardi 18 juin

Les violences, qui déchirent cette région depuis quatre ans, ont culminé avec le massacre le 23 mars, attribué à des chasseurs dogons, de quelque 160 Peuls, dans le village d’Ogossagou, près de la frontière avec le Burkina Faso. Lors d’un déplacement à Sobane Da le 13 juin, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a récusé toute notion de « conflit interethnique » et promis la confiscation des armes illicites dans la région.