in

Manchester United : le numéro hérité par Cavani taxé de maudit

Après plusieurs mois de rumeurs, Edinson Cavani a enfin trouvé un nouveau club. À 33 ans, «El Matador», laissé libre par le PSG, s’est engagé avec Manchester United. Dans la foulée, les Red Devils ont annoncé qu’il porterait le numéro 7.

Une nouvelle qui a rendu perplexe de nombreux supporters. Et pour cause: depuis le départ de Cristiano Ronaldo au Real Madrid en 2009, ce chiffre n’a porté chance à aucun de ses possesseurs.

À commencer par Michael Owen. Le Ballon d’Or 2001, passé par Manchester United entre 2009 et 2012, n’a disputé que 52 rencontres (pour 17 buts) sur cette période, freiné par de nombreuses blessures. Puis ce fut au tour d’Antonio Valencia. Au terme d’une saison 2011-12 lors de laquelle il a été élu meilleur joueur du club, l’Équatorien s’empare du 7. Avec, il bouclera deux exercices plus compliqués avant de reprendre le numéro 25.

Angel Di Maria, recrue star de l’été 2014, ne sera lui resté qu’une saison. Son successeur, Memphis Depay, n’a jamais réussi à répondre aux attentes. Quant à Alexis Sanchez, considéré comme l’un des meilleurs à son arrivée, son expérience mancunienne a constitué un coup d’arrêt dans sa carrière.

Est-ce la pression qui a poussé toutes ces stars à se planter dans les grandes largeurs? Car avant d’être synonyme de malédiction, le 7 de Manchester United représentait un numéro de légende, porté entre autres par George Best, Bryan Robson, Eric Cantona, David Beckham et Cristiano Ronaldo.

À Cavani, désormais, de lui redonner ses lettres de noblesse.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Prince George jugé “plouc” : cette dernière apparition vidéo qui en a surpris plus d’un

Ligue 1 : Strasbourg en deuil ; son ancien président Egon Gindorf est décédé