in ,

Manucure : une pratique dangereuse pour la santé

La pose d’ongles artificiels, un business fructueux mais aussi dangereux pour la santé de la femme, la mise en beauté de la femme passe par plusieurs étapes, et la pose d’ongles est pour certaines la plus importante. « En ce qui concerne ma mise en beauté, mes ongles sont pour moi la priorité, du coup, je prends toujours des dispositions pour me refaire les ongles au moins une fois toutes les deux semaines », explique Valérie, riveraine du quartier Efoulan à Yaoundé. Plusieurs innovations dans ce secteur d’activité ont par ailleurs permis à ses acteurs de multiplier leur clientèle.

« Aujourd’hui, avec les nouvelles poses que nous avons sur le marché à savoir la pose gel et la résigne, les femmes deviennent de plus en plus adeptes aux ongles artificiels, et nous, on ne peut qu’être heureux », confie Ivans, tenancier d’un institut de soins esthétiques. Cette mise en beauté assez prisée par la femme est un danger en ce sens que, le matériel utilisé entre autres la colle à ongle, la lime à ongle qui fragilise l’ongle naturel, l’acétone, et même quelques fois la qualité du verni sont en effet, la cause principale dudit danger. « Les différents produits utilisés pour la pose d’ongles à l’instar de la colle des gels et résignes sont à la cause de plusieurs infections », a confié Dr. Evina Reine.

Ce matériel indispensable pour la beauté de certaines femmes est donc la cause de bon nombre de pathologies. « La pose régulière, et même excessive des ongles artificiels expose les femmes à plusieurs pathologies telles que l’Ongle incarné, les mycoses, l’exéma, des rougeurs, et même la dégradation des ongles naturels. Des dangers qui le plus souvent sont causés par les différents produits utilisés », explique Dr. Evina Reine, médecin généraliste à Noëlle Ngg Mbem (stagiaire) l’hôpital militaire de Yaoundé.

« C’est une nouvelle tendance qui connaît de plus en plus de grandes innovations, par conséquent les femmes s’y adonnent de plus en plus, du coup, c’est impossible de croire qu’elles peuvent du jour au lendemain tout arrêter. Ainsi, la meilleure chose à préconiser, c’est la non-régularité. Elles ne doivent pas le faire de manière « successive », explique le médecin, Evina Reine.

source : actucameroun.com



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Japon : le “tueur de Twitter” reconnaît avoir démembré 9 personnes

Covid-19 : 9 erreurs à éviter quand on porte un masque pour se protéger