Eliud Kipchoge tentera ce samedi 12 octobre au matin, à Vienne, de devenir le premier homme à courir un marathon en moins de 2 heures, une performance qui ne pourra être homologuée en raison de l’aide dont il disposera.

Un an et demi après l’expérience du court échec du Kenyan sur le circuit automobile de Monza (2h0’25”) lors du Breaking2 de Nike, la réussite est très probable à Vienne.



Lire aussi : Euro 2020 : la Belgique, 1er qualifié après son carton 9-0 face à St-Martin

« Ce n’est pas une affaire de performance mais de marquer les gens et de changer leur état d’esprit. Ma vie changera si j’y parviens. », a laissé entendre Eliud Kipchoge.

Seul coureur au départ bénéficiant de l’aspiration de groupes de lièvres se relayant, Kipchoge, champion olympique et détenteur du record du monde officiel (2h1’39” à Berlin l’an passé), comprend que la performance ne peut être homologuée et fasse l’objet de critique. Mais il veut marquer l’histoire et inspirer le monde.

Avec lequipe.fr