Mariage homosexuel : la Suisse emboite les pas de la France et de l'Allemagne
Crédit Photo : Tetu

Mariage homosexuel : la Suisse emboite les pas de la France et de l’Allemagne

La Suisse a accepté de légaliser le mariage civil et le droit d’adopter des enfants pour les couples de même sexe à une majorité de près des deux tiers lors d’un référendum.

Selon les résultats fournis par la chancellerie fédérale suisse, 64,1% des votants ont voté en faveur du mariage homosexuel lors du référendum national de dimanche.

C’est un jour historique pour la Suisse, un jour historique en matière d’égalité pour les couples de même sexe, et c’est aussi un jour important pour toute la communauté LGBT“, a déclaré Jan Muller du comité de campagne “oui”.

La Suisse est le 30e pays au monde à adopter des mariages homosexuels et l’un des derniers pays d’Europe occidentale à le faire. Les Pays-Bas ont été les premiers en 2001.

Nous sommes très heureux et soulagés“, a déclaré Antonia Hauswirth du comité national “Mariage pour tous”, ajoutant que les supporters célébreraient dimanche dans la capitale suisse Berne.

La ministre de la Justice Karin Keller-Sutter a déclaré que les premiers mariages homosexuels devraient pouvoir avoir lieu à partir du 1er juillet de l’année prochaine.

Ceux qui s’aiment et veulent se marier pourront le faire, qu’il s’agisse de deux hommes, de deux femmes ou d’un homme et d’une femme“, a-t-elle déclaré.

« L’État n’a pas à dire aux citoyens comment ils doivent mener leur vie. »

Amnesty International a salué cette décision comme un « jalon pour l’égalité ».

Alors que les couples de même sexe peuvent enregistrer un partenariat civil, avec environ 700 établis chaque année, l’arrangement ne fournit pas les mêmes droits que le mariage, y compris pour l’obtention de la citoyenneté et l’adoption conjointe d’enfants.

La loi modifiée permettra aux couples de même sexe de se marier lors de cérémonies civiles et d’adopter des enfants. Les couples lesbiens mariés auront également accès au don de sperme, dans ce qui était l’un des aspects les plus controversés de la campagne référendaire.

50 000 signatures nécessaires pour soumettre la question à un référendum dans le cadre du système suisse de démocratie directe ont été recueillies après que le Parlement suisse a approuvé un projet de loi en décembre dernier autorisant les couples de même sexe à se marier.

Monika Rueegger du Parti populaire suisse (UDC) de droite et membre du comité référendaire “Non au mariage pour tous” s’est déclarée déçue du résultat.

Il ne s’agissait pas d’amour et de sentiments, mais du bien-être des enfants. Les enfants et les pères sont les perdants ici “, a-t-elle déclaré à l’agence de presse Reuters.

La loi facilitera également l’obtention de la nationalité pour les étrangers mariés à des Suisses.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Coronavirus : l’Union Africaine en passe d’approuver le remède malgache