Marie-Blandine Banawa CHANGO, l’ingénierie financière, un choix de cœur

Marie_Blandine_Chango
Marie-Blandine B. Chango

Parler de la diaspora togolaise de l’Amérique à l’Asie en passant par l’Afrique, ne se résume plus au transfert d’argent mensuel à destination des familles restées au pays, mais aussi et surtout au facteur apport de cette dernière, clé essentielle dans l’avancement de notre pays.

Prenant exemple sur les modèles comme la Chine, l’Inde, la Corée du Sud…, nombreux sont ces jeunes Togolais qui contrairement à certains de leurs aînés, décident d’opter pour ‘’l’Émigration Intelligente’’ plutôt qu’à celle économique, et encore moins politique. Revenir au pays avec des ambitions après des formations de qualité dans les grandes écoles des capitales des pays avancés aux côtés du gratin de la future élite mondiale : tel est le but visé par une partie de la jeunesse togolaise aujourd’hui à l’étranger pour raisons d’études.

Est-ce un pari risqué, stupide ou encore naïf que de l’envisager? Toutes les études diligentées dans de nombreux domaines s’accordent à dire que l’Afrique est le continent de demain en termes de développement sur tous les plans. Beaucoup de pays africains, en effet, mettent tout en œuvre pour leur émergence plutôt imminente. Ils auront besoin à coup sûr d’apprendre sur les autres, déjà développés ou ayant connu le même parcours. Alors, qui mieux que la jeunesse, si elle est entreprenante et formée à la bonne école pourra contribuer à tout ceci, en constituant la ‘‘main d’œuvre’’ qualifiée surtout dans des domaines peu ou pas du tout explorés à ce jour par des pays comme le nôtre ?

Pour ce premier numéro de la nouvelle rubrique Pepit’Expat sur Lfrii.com, nos projecteurs sont sur Marie-Blandine Banawa CHANGO, étudiante togolaise en Tunisie, Master 2 en Ingénierie Financière et Gouvernance des Entreprises Familiales et Patrimoniales en co-diplômation entre l’Institut des Hautes Études de Tunis et l’Institut d’Administration des Entreprises de Bordeaux.

Parcours

Née en 1992 à Lomé, Marie-Blandine Banawa CHANGO fit ses études primaires et secondaires au Togo avec à la clé un baccalauréat scientifique, obtenu au Collège Protestant de Lomé Tokoin en 2009. Après une année en prépa, Marie-Blandine B. CHANGO entreprit de faire des études dans le domaine financier, un choix de cœur teinté d’une tradition familiale.

Recherchant l’excellence, son choix s’est naturellement porté sur la prestigieuse école dakaroise SUPDECO régulièrement classée parmi les meilleures écoles de Commerce du continent africain par le magazine Jeune Afrique. Elle y obtint après trois années (2013), en co-diplômation avec l’institut ICN Business School de Nancy (France), une Licence en Business Administration.Son double diplôme en poche, après quelques mois de stages, elle partit en Tunisie où elle réside depuis pour un Master 2 en Ingénierie Financière et Gouvernance des Entreprises Familiales et Patrimoniale, toujours en co-diplômation avec l’IHE de Tunis et l’IAE de Bordeaux.

Entreprenante et citoyenne active

Citoyenne active même loin de sa terre natale, elle n’a pas hésité un seul instant à accepter la responsabilité de chargé des Relations Externes de l’AESTOT (Association des Étudiants et Stagiaires Togolais de Tunis), pour être une représentante légitime des jeunes Togolais auprès des autorités tunisiennes. Une association qui permet de regrouper toute la communauté togolaise et de partager des informations pour une meilleure insertion à la vie à Tunis.

 Entre dépaysement, rudesse de la vie et autres difficultés…, tenir bon pour aller jusqu’au bout

La vie estudiantine à Tunis pour les Africains des pays subsahariens n’est chose aisée. S’adapter à la rigueur qu’imposent ces grandes écoles, sans oublier la différence dans les cultures, la cherté de la vie comparée à celles de nos capitales et aussi la question de ‘’polichinelle’’ qu’est le racisme, c’est ce qui s’impose à chaque étudiant étranger. Mais Marie-Blandine ne semble pas déchanter, « malgré les problèmes de racisme rencontrés parfois, on essaye d’en faire fi, et d’avancer pour atteindre l’objectif de la réussite dans nos études et rentrer au pays pour le faire avancer.»

Plus loin, ajoute-t-elle, « le Togo est juste représenté en Tunisie par un consulat, ce qui cause des difficultés aux jeunes Togolais qui n’ont pas le soutien de l’Etat. La plus proche ambassade du Togo se trouve au Maroc et le contact n’est souvent pas assez fluide. C’est le lieu de soulever ce point pour que nos autorités au pays puissent vraiment y penser

Les ambitions et projets pour le Togo

L’assertion « Avant de sauver le monde, sauves-toi toi-même » qui voudrait qu’on travaille d’abord à sa propre réussite avant de penser à son action pour la collectivité ne semble pas être dans la logique de Marie-Blandine B. CHANGO. Pour elle, mettre ses acquis au service de cette nouvelle génération d’entrepreneurs constitue le cœur de ses ambitions pour le Togo. « Il est admis que l’entrepreneuriat des jeunes est la clé de leur épanouissement, je compte après m’être faite quelques dents, créer mon propre cabinet de conseils et d’analyses pour mettre à la disposition des entrepreneurs (surtout togolais) des outils pour bien appréhender les marchés avant de s’y lancer

« Pour nous qui sommes à l’étranger et précisément avec les études dans le domaine financier, on remarque que le Togo n’est pas assez rentré dans cette ère des affaires et de grands groupes et plus précisément celui du marché financier et boursier, comparé aux grands marchés financiers dans le monde. L’ambition, c’est au retour, aider mon pays à essayer de pénétrer ces marchés et pourquoi pas voir une entreprise togolaise classée parmi les meilleures d’Afrique comme la BIAT en Tunisie ou la NSIA pour la Côte d’Ivoire »

Comme Marie-Blandine, ils sont nombreux dans bien des domaines à faire des études souvent dans des conditions des plus difficiles avec pour seule motivation, revenir un jour diplôme et connaissances nouvelles dans leur valise pour aider au développement du Togo. Restez-donc avec nous pour les découvrir dans cette nouvelle rubrique sur Lfrii.com


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Togo : les grands chantiers du nouveau ministre de l’agriculture, Antoine Lekpa Gbegbeni