Mark Zuckerberg : cet hôpital n’accepte plus de porter son nom; la raison

L’hôpital public de San Francisco a été baptisé « Zuckerberg San Francisco General Hospital and Trauma Center » en 2015, date à laquelle le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, et son épouse Priscilla Chan ont fait un don de 75 millions de dollars à l’établissement de santé. Un accord paraphé par le maire de la ville oblige l’hôpital à conserver son nom jusqu’en 2065 au moins.

Mais la situation a changé et les multiples poursuites judiciaires contre la firme n’est pas une bonne image ni pour le jeune milliardaire ni pour cet établissement qui porte son nom. Une série noire qui pousse aujourd’hui quelques élus du Conseil municipal de San Francisco à souhaiter que l’hôpital soit débaptisé.

« Le seul hôpital public de San Francisco ne devrait pas porter le nom d’une personne responsable de la mise en danger de la santé publique dans notre pays et dans le monde entier », a pesté l’élu Gordon Mar sur Twitter. Et de poursuivre : « Cet hôpital appartient aux personnes dont la santé, le bien-être et la vie privée sont mis en péril par les décisions prises par l’homme dont il porte le nom».

Mais débaptiser l’hôpital pourrait obliger ce dernier à rendre la coquette somme versée par Mark Zuckerberg. Or, il n’en est pas question. Les élus, en colère, proposent donc d’organiser un vote symbolique le 15 décembre pour trouver une solution.

Plus d'articles
La loi portant statut de l’artiste au Togo recueille l’unanimité au Parlement. Un nouvel instrument pour garantir la protection et l’épanouissement de ces professionnels