Maroc / Covid-19 : après un commencement difficile, la campagne de vaccination s’accélère

L’un des pays africains qui ont pris la vaccination au sérieux est le Maroc. En effet, dès l’été 2020, le royaume collaborait aux tests cliniques du vaccin développé par le chinois Sinopharm, pour être parmi les premiers servis. Rabat commandait même quarante millions de doses à la firme.

Néanmoins, les premiers lots espérés mi-décembre ne sont réceptionnés qu’en février, provoquant l’irritation du Premier ministre marocain. Celui-ci signalait en janvier la surenchère de certains pays, comme la Serbie, qui ont payé plus cher pour être servis par Sinopharm avant le Maroc.

En vue de lancer une campagne qui prenait du retard, les autorités ont dû acheter six millions de doses du vaccin d’AstraZeneca, fabriqué sous licence en Inde. Or entre-temps, Sinopharm se décidait à livrer le Maroc. Ce mercredi 25 février, le royaume chérifien a reçu un lot supplémentaire d’un million de doses du vaccin. Ainsi, le pays dispose de huit millions de doses en stock désormais.

Notons que depuis fin janvier, au moins deux millions et demi de Marocains ont déjà été vaccinés. Le pays, qui a mis en place toute une logistique de centres de vaccination, envisager traiter 25 millions de personnes cette année, soit près de 80% de sa population.

Avec RFI

Plus d'articles
CAN 2019 : encore une mauvaise nouvelle pour le Sénégal