in

Maroc : des chauffeurs de taxis descendent dans la capitale avec des chaînes au cou (photo)

Pour dénoncer les restrictions qui leur sont imposées par le gouvernement en raison du Covid-19, le mardi 30 juin, des chauffeurs de taxis de la région de Rabat-Salé-Kenitra au Maroc, n’arrivant plus à couvrir leurs charges, ont manifesté avec des chaînes au cou. 

Covid-19 : Angela Merkel explique pourquoi elle ne porte pas de masque en public

C’était « du jamais vu dans les manifestations de la capitale », rapporte L’Opinion, indiquant qu’il s’agit de la deuxième manifestation en l’espace d’un mois après celle tenue le 18 juin dernier à Salé. Celle-ci s’est déroulée dans le quartier Al Kamra, rapporte Sputnik. 

Alors que les autorités leur ont interdit de transporter plus de trois personnes dans leurs véhicules qui peuvent en transporter six à la fois, les chauffeurs eux demandent au gouvernement de les autoriser à reprendre leur activité normale, comme c’est le cas pour les autres moyens de transport : les bus, les trains et les tramways, car le rapport revenu/charge n’est plus tenable.

Brésil : critiqué pour le manque de diversité au sein de son gouvernement, Bolsonaro nomme un noir à l’éducation

« Les charges cumulées jusqu’à présent sont estimées à 4.500 dirhams (412 euros, soit un peu plus de 270 mille FCFA) en moyenne, entre concession au propriétaire des taxis et assurance annuelle, dont les taximans doivent s’acquitter. Nous ne pouvons pas les payer face aux conditions en vigueur », déplore l’un des manifestants au micro de L’Opinion.

Les usagers qui sont obligés de se déplacer en « autobus ou petits taxis, quand les moyens financiers le permettent», se sentent aussi pénalisés par la situation, indique le média.



0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaire

Prince Charles : ses revenus ne connaissent pas la crise !

Jeff Bezos : la fortune de l’homme le plus riche du monde atteint un record historique