Masque : voici pourquoi il vaut mieux éviter de croiser les élastiques

Depuis que la pandémie du coronavirus s’est installée dans le monde entier, le masque est devenu un élément essentiel dans la vie de chaque jour de l’être humain. Certains connaissent désormais les bons gestes pour que cette protection soit portée correctement. Mais d’autres commettent des erreurs en le portant et en le manipulant. Ils peuvent mal positionner le masque, ne pas le changer régulièrement, le mettre dans leur sac ou dans leur poche ou encore placer ce bouclier facial sous leur menton.

Parmi les fausses bonnes idées, on retrouve aussi le fait de croiser les élastiques de son masque chirurgical avant de l’enfiler. Pour certains, cette protection est trop grande. Ils réalisent donc ce geste afin qu’elle épouse la forme de leur visage. Certains porteurs de lunettes ont également pris l’habitude de croiser les attaches de ce bouclier facial pour éviter d’avoir de la buée sur leurs verres. Mais cette astuce assez répandue n’est pas recommandée par certains médecins.

Sur les réseaux sociaux, certains praticiens ont déconseillé de croiser les élastiques de son masque car ce geste crée des plis. Résultat : la protection risque de “bailler” sur les côtés, ce qui laisserait passer de potentielles gouttelettes contaminées et diminuerait son efficacité.

« Ne croisez pas les élastiques de vos masques, cela baille sur les côtés, limite la filtration et vous diffusez l’aérosol sur les côtés du visage, avec le virus », a mis en garde, le 28 février dernier, le compte Twitter LeDoc, suivi par 58.700 personnes. Le compte Twitter DocArnica, qui cumule 29.100 abonnés, a également alerté sur ce geste. « Croiser les élastiques empêche l’air d’être filtré, il passe par les côtés et le masque ne sert plus à rien », a-t-il écrit le 28 février dernier.

Le docteur Robert Cohen, pédiatre infectiologue à Hôpital Intercommunal de Créteil a confirmé, le mercredi 3 mars à RTL, que ce geste réduirait la protection offerte par le masque. « Pour être efficace, un masque doit être le plus collé possible au visage, et bien ajusté au niveau du nez. (…) La principale utilité du masque chirurgical, c’est de protéger les autres. Si le masque est ouvert sur le côté, on les protège logiquement moins », a précisé le praticien.

Sur Twitter, les deux comptes médicaux ont conseillé de nouer chacun des élastiques de son masque avant de les glisser derrière ses oreilles. « Faites des nœuds au bout des élastiques plutôt », a préconisé le compte DocArnica.

Le compte Twitter LeDoc a publié une vidéo TikTok d’une dentiste canadienne, qui montre la marche à suivre. Le docteur Robert Cohen a également recommandé de faire des nœuds au plus près du masque et ensuite de retourner la partie de la protection qui crée des trous au niveau des joues vers l’intérieur.

Avec Femme Actuelle.

Plus d'articles
Togo-Concours ESSAL : le message du ministre de la Défense aux candidats ce 16 avril