Matchs truqués en Espagne: plusieurs arrestations dont un ancien joueur du Real

La police espagnole a lancé une grande vague d’arrestations ce mardi. Des joueurs de première division, dont un ancien du Real Madrid, ainsi que le président du club de Huesca sont concernés. À l’origine, une plainte de la Liga pour des soupçons de matches truqués.

Un scandale majeur. Et ce n’est qu’un début. Suite à une longue enquête, plusieurs joueurs ont été arrêtés. Il s’agit notamment de Raul Bravo, notamment passé par le Real Madrid avec lequel il a été champion d’Europe en 2002, Borja Fernandez (Valladolid, le club désormais détenu par Ronaldo)Inigo Lopez (La Corogne) ou Carlos Aranda. De même, Samu Saiz (Getafe) serait concerné par l’enquête en cours, mais n’aurait pas été arrêté selon la radio ibérique Cope. 

Au-delà des joueurs, le président du club de Huesca, Agustin Lasaosa, ainsi que le médecin du club, Juan Carlos Galindo, ont également été arrêtés tandis que le siège du club a été perquisitionné, selon Aragon TV.

Raul Bravo, qui a pris sa retraite la saison dernière, serait considéré comme la tête pensante de ce système de triche organisée avec des matches arrangés pour gagner des paris sportifs. Les matches en question (notamment Huesca-Nastic, 41e journée de 2e division, de la saison 2017-2018 avec une victoire 1-0 de Nastic à la lutte pour le maintien alors que Huesca était assuré de monter en première division) concerneraient les trois dernières saisons. La Liga serait à l’origine de cette enquête qui éclabousse tout le football espagnol.

Avec 24 Matins

Plus d'articles
États-Unis/Covid-19 : des jurés d’un procès sélectionnés via Zoom