Mawuse Heka, Secrétaire Général d’IYF Togo

48-IYFPour en savoir plus sur l’International Youth Fellowship (IYF) qui organisera  la 6ème édition de son camp mondial, un événement à grande notoriété dans notre pays depuis bientôt six ans, nous sommes allés à la rencontre des responsables de cette organisation au Togo.  M. Mawuse Heka, Secrétaire Général d’IYF Togo a bien voulu partager avec nous la genèse de cette organisation, le pourquoi du concept du ‘’Camp Mondial d’IYF’’ et le message de fond de ladite organisation.

 

L-Frii: «M. Heka bonjour, pourriez-vous nous présenter IYF?  » 

M. Heka: « International Youth Fellowship (IYF) est une organisation internationale créée en 2001 en Corée du sud à l’intention des jeunes par le Fondateur et des membres de la mission coréenne de la Bonne Nouvelle. Elle est présidée par Ki Kwon Do, PDG du centre de recherche Uhna Biotech.

Pour encadrer les jeunes et les accompagner dans leurs états de fragilité dans un monde de plus en plus matérialiste, IYF organise des rencontres d’échanges et de dialogues entre jeunes ou entre jeunes et adultes axées sur des formations spécialisées qui visent à corriger les mentalités et les habitudes malsaines pour un changement efficace et ce par la parole de Dieu. Les résultats des premières activités ont permis aux membres fondateurs d’étendre les activités de l’association hors de la Corée du Sud.

En plus de dix (10) années d’existence, l’association a atteint plus de 80 pays du monde dont 32 pays d’Afrique et 12 pays de l’Afrique de l’ouest dont notre pays le Togo.

IYF est enregistrée au Togo au ministère de l’intérieur depuis 2005 et est reconnue depuis 2012 comme Organisation Non Gouvernementale (ONG) de développement. Le Représentant Résident est M. LEE Joon Hyun. »

 

L-Frii : « Pourquoi avoir initié le concept du ‘’Camp Mondial d’IYF’’ et à quelle édition en êtes-vous? »

Mr Heka: « La population des pays en voie de développement est très jeune. Ce fort taux de jeunesse est sans doute un facteur de développement si cette ressource humaine est exploitée à bon escient, ce qui justifie les efforts des gouvernements et des ONG dans la création des mécanismes et cadres d’éducation et d’encadrement de cette couche.

Vu l’aspect du problème qui est le manque de creuset national voire international qui puisse régulièrement favoriser les rencontres de formations et d’échanges entre jeunes ou entre jeunes et adultes, l’organisation a inscrit dans son  programme une activité de rassemblement des jeunes de plusieurs pays qui n’est autre que les camps mondiaux.

 Commencé en 2009 au Togo, l’événement sera à sa sixième (6e) édition en cette année 2014 avec en moyenne 2500 participants par édition. »

L-Frii : « Six (06) éditions de ces camps mondiaux au Togo en six (06) années. Pourquoi cette attention particulière pour notre pays ? »

Mr Heka: « A première vue, le Togo parait un pays pauvre, difficile à vivre, sans grand espoir ; ce qui pousse beaucoup de jeunes à penser à tout moment à quitter le pays pour un endroit meilleur. Mais pour nous, membres d’IYF et surtout pour le fondateur Ock Soo Park, c’est dans cette situation apparemment difficile que le cœur des jeunes peut mieux changer pour un lendemain meilleur. L’expérience des pays industrialisés montre que malgré le développement matériel au point, les jeunes de ces pays sont fragiles, insatiables et incrédules. Ils n’hésitent pas à se suicider ou à tomber dans la drogue pour peu. Pour le staff international, au Togo les jeunes ont la crainte de Dieu et sont disposés à apprendre. Notre pays alors est régulièrement choisi pour abriter cet événement. »

 

L-Frii : « Quelles sont les activités prévues pour cette édition et à quel stade en êtes-vous pour les préparatifs? »

Mr Heka: « Les activités prévues pour cette édition sont en grande partie les mêmes rubriques que les précédentes avec des variantes. Il s’agit donc :

De conférences :Ce sont des exposés sur les expériences, les secrets de vie professionnelle ou privée des adultes, personnalités ou cadres d’entreprise pour préparer les jeunes sur les enjeux de la vie active future.

De l’IYF Académie :Ce sont des séances d’activités où les participants se regroupent dans des ateliers de formation pour s’initier à des disciplines comme les langues étrangères (Anglais, Espagnol, Chinois, Coréen…); l’informatique (Logiciels professionnels); la photographie ; les arts plastiques…

Le Séminaire de la Bible :Science sans conscience, disait Rabelais, n’est que ruine de l’âme. Contrairement aux principes et politiques humains, la formation spirituelle est la principale arme sur laquelle compte l’organisation IYF pour changer foncièrement les participants. Une formation du cœur c’est-à-dire de l’homme intérieur, sa mentalité. Le séminaire permet aux jeunes d’être affranchis de toutes pensées perverses qui perturbent leur mental et d’apprendre à vivre avec  confiance et responsabilité.

Les présentations culturelles et traditionnelles: Les chorégraphies, expositions et exhibitions diverses des pays participants ainsi que les concerts des groupes musicaux togolais et étrangers dont la prestigieuse  Chorale Gracias de la Corée du sud.

Et divers ateliers de jeux, loisirs et sports dont le marathon.

Les préparatifs vont bon train. Les demandes sont déjà faites pour l’autorisation de la tenue du camp au Togo, les agents de sécurité pour encadrer les participants, les logements habituels, le sponsoring et les partenariats (quoiqu’on n’ait pratiquement rien chaque année). L’inscription est lancée dans les universités et les lycées. La formation des encadreurs de jeunes qui sont regroupés par « classes » aussi a déjà commencé. Les appels de fonds sont lancés au sein de l’organisation puisque ce sont les membres locaux qui financent en plus grande partie les camps. Les groupes de chants et de prestations culturelles sont depuis en répétition. Mais il reste encore beaucoup à faire. Gérer plus de deux mille jeunes d’horizons divers pendant une semaine n’est pas chose aisée. »

 

L-Frii : « Pourriez-vous nous donner la situation spatio-temporelle de l’événement ?»

Mr Heka: « La sixième édition du camp mondial IYF des jeunes se tiendra à Lomé du 1er au 5 septembre 2014. Il se déroulera, pour les grands rassemblements, au stade omnisport de Lomé – Terrain de Basketball et au Palais des congrès de Lomé ; pour les jeux et loisirs, l’esplanade du palais des congrès, les aires du stade omnisport de Lomé, les plages Hôtel Ibis et Rio Beach et d’autres espaces sont en cours de négociations. »

 

L-Frii : « Un message pour convier les jeunes togolais à s’inscrire et à faire massivement le déplacement ? »

Mr Heka: « Notre message serait de rassurer les jeunes, ayant déjà participé à un camp ou non de croire en IYF pour des lendemains meilleurs. Le changement est possible mais il doit commencer par l’intérieur de l’être d’abord avant de rejaillir sur son extérieur et son environnement. IYF dit : « Si je cœur change, le monde changera ». Et le développement d’un homme ou d’une nation est une quête perpétuelle. Le Togo de nos rêves se réalisera quand les jeunes du modèle de IYF auront atteint ne serait-ce que dix mille. Nous vous remercions pour votre soutien. »

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Boris Johnson trollé par un bibliothécaire