Médecine : des chirurgiens américains ont réussi à attacher un rein de porc à un humain et cela a fonctionné
Crédit Photo : LindaIkedji

Médecine : des chirurgiens américains ont réussi à attacher un rein de porc à un humain et cela a fonctionné

Pour la première fois, des chirurgiens aux États-Unis ont réussi à attacher un rein prélevé sur un porc génétiquement modifié à un patient humain et ont découvert que l’organe fonctionnait normalement.

La procédure effectuée à NYU Langone Health à New York City impliquait l’utilisation d’un porc dont les gènes avaient été modifiés de sorte que ses tissus ne contiennent plus de molécule connue pour déclencher un rejet presque immédiat, selon l’agence de presse Reuters qui a rapporté la nouvelle le Mardi.

La receveuse était une patiente présentant des signes de dysfonctionnement rénal dont la famille a consenti à l’expérience avant qu’elle ne soit retirée du système de réanimation.

Pendant trois jours, le nouveau rein a été attaché à ses vaisseaux sanguins et maintenu à l’extérieur de son corps, permettant aux chercheurs d’y accéder.

Les résultats des tests de la fonction du rein greffé « semblaient assez normaux », a déclaré le chirurgien spécialiste des transplantations, le Dr Robert Montgomery, qui a dirigé l’étude.

Le rein produit la quantité d’urine que vous attendez d’un rein humain transplanté“, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “Il n’y avait aucune preuve du rejet vigoureux et précoce observé lorsque des reins de porc non modifiés sont transplantés chez des primates non humains.

Le taux de créatinine anormal du receveur – un indicateur d’une mauvaise fonction rénale – est revenu à la normale après la greffe.

Aux États-Unis, près de 107 000 personnes attendent actuellement une greffe d’organe, dont plus de 90 000 attendent un rein, selon le United Network for Organ Sharing.

Plus d'articles
Japon : il tue 36 personnes pour se venger du plagiat de son roman