Meghan Markle face à la justice : cette révélation qui pourrait tout changer

En procès contre Associated Newspapers Limited après la publication d’extraits d’une lettre privée envoyée à son père en août 2018, Meghan Markle n’en finit plus d’étonner. Celle qui accuse le groupe de presse d’avoir enfreint la loi sur la protection des données et le droit d’auteur aurait été aidée pour rédiger sa lettre à Thomas Markle. C’est ce que dévoilent des documents judiciaires consultés par le Sun. En effet, des éléments du dossier indiquent que la lettre ne serait pas de sa “propre création intellectuelle”. Un fait qui, s’il était vrai, pourrait changer le cours de l’affaire.

Alors que Meghan Markle a obtenu un report de son procès, ces nouvelles révélations pourraient faire voler en éclats la défense de la duchesse de Sussex. Selon les avocats d’Associated Newspapers Limited, la lettre aurait été “copiée” à partir d’un brouillon électronique.

Ainsi, c’est l’équipe de communication du palais de Kensington qui aurait “contribué à la rédaction” de la missive. « Il appartient à la demanderesse de prouver qu’elle a été la seule personne à avoir contribué à la rédaction du brouillon électronique », exigent désormais les défendeurs.

Autant d’éléments qui viennent contribuer à renforcer la défense du groupe de presse. Ce dernier accuse également l’épouse du prince Harry d’avoir elle-même divulgué des détails de la lettre à des amis pour que ceux-ci fassent son éloge dans les médias. Si les documents continuent à s’accumuler sur la table du juge, le procès ne devrait sonner son glas qu’à l’automne 2021, comme demandé par Meghan Markle. Un nouveau rebondissement qui devrait continuer d’échauffer les esprits.

Plus d'articles
Didistone : « Respectez mon nom »