Meiway : “Je t’ai aimé, je t’aime et je…” ; la star ivoirienne a le cœur brisé

Les hommes comme les pays ont un destin auquel ils n’échappent point.

Celui de Félix Houphouët-Boigny s’est conjugué avec le surgissement du mouvement anticolonialiste ivoirien et la naissance de la Côte d’Ivoire moderne.

Autant ces circonstances ont façonné sa puissante personnalité, autant il a su en extraire l’énergie potentielle pour imprimer sa marque aux événements.

Né le 18 octobre 1905 à Yamoussoukro dans une riche famille de chefs coutumiers, Félix Houphouët-Boigny devient président du Grand Conseil de l’AOF de mai 1957 à mai 1958. 

Cinq fois ministre du gouvernement français (de février 1956 à juillet 1959), président de l’Assemblée constituante de Côte d’Ivoire (décembre 58-mai 59), il est chef du gouvernement ivoirien de mai 1959 à mars 1960 et ministre conseiller de la Communauté (juillet 1959-septembre 1960).

Il est élu président de Côte d’Ivoire le 27 novembre 1960, après l’accession à l’indépendance. Constamment réélu de 1965 à 1990, il meurt le 7 décembre 1993.

À la veille de la commémoration de son anniversaire, plusieurs stars ivoiriennes célèbrent ce grand homme qui a bâti les solides fondations du pays. L’artiste Meiway n’est pas resté silencieux et a rendu un vibrant hommage à l’une de ses idoles.

“1905 – 2021 : Il aurait eu 116 ans ce 18 octobre…Merci Nanan Houphouët-Boigny de nous avoir enseigné ces valeurs incomprises quand tu étais parmi nous, et que quasiment tous, nous nous réclamons maintenant que tu n’es plus là…je t’ai aimé, je t’aime et je t’aimerai toujours…“, a-t-il écrit en légende d’une photo de l’ancien président ivoirien.

Plus d'articles
Acte 1 café de presse : L’OPPEL met un trait entre presse en ligne et réseaux sociaux