Meiway très remonté : “Annuler un concert de Tiken Jah et permettre un concert de Fally, il y a injustice”

Le 2 janvier 2022 aurait dû être un jour inoubliable pour les fans de Tiken Jah résidant dans la commune d’Abobo, pour cause, leur artiste avait prévu un concert live dans la localité afin d’honorer la mémoire du précédent maire Hamed Bakayoko, décédé il y a bientôt un an. Malheureusement, l’événement n’a jamais eu lieu après que les autorités ont décidé d’annuler l’événement pour notamment des raisons sanitaires. 

Cette décision de la municipalité est mal passée auprès de l’artiste, connu pour ses positions politiques, qui a crié à un boycott de la part du gouvernement en place. Par la suite, la mairie d’Abobo avait émis le communiqué suivant afin de réfuter et éclaircir tout ce qui se disait :

“Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, l’artiste Tiken Jah Fakoly accuse les autorités municipales d’avoir annulé son concert prévu le dimanche 2 janvier 2022 à Abobo. À la vérité, il n’en est rien.

La Mairie n’a aucun intérêt à s’opposer à la tenue dudit concert. Et ne l’a jamais fait. En réalité, Madame le Maire et la Municipalité, très intéressées aux activités ludiques prévues à l’endroit des jeunes, ont accueilli très favorablement cette activité de la star du reggae.

Cependant, un tel concert ne peut se produire au mépris des mesures initiées par les autorités publiques dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 à un moment où nous enregistrons une recrudescence des contaminations.

Il faut rappeler à toutes fins utiles que le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle et le ministère de la Culture et de la Promotion des Arts et du Spectacle ont produit un communiqué conjoint en date du 30 décembre 2021 qui établit les conditions d’organisation de spectacles en cette période critique.

Conformément aux consignes réitérées dans ce communiqué, la Mairie d’Abobo a proposé au staff de Tiken Jah Fakoly de tenir son concert sur un site où l’on peut installer un dispositif de lavage de mains, de distribution de cache-nez et de tests Covid-19 rapides aux spectateurs. Ces derniers ont opposé un refus catégorique, s’accrochant vaille que vaille à leur volonté d’organiser le concert sur la voie express, comme ils avaient souhaité avant la décision gouvernementale.

Au demeurant, dans un souci d’apaisement et de consensus, les services de la Mairie ont proposé à l’artiste les espaces suivants qui sont mieux indiqués pour abriter un tel rassemblement : le complexe sportif, le terrain d’akeikoi, le terrain d’Aboboté, le terrain d’Aka Anghui à Pk 18 et celui de la SOGEFHIA.

En tout état de cause, Madame le Maire Kandia Camara réaffirme son attachement au bonheur de ses administrés et rassure les Abobolaises et Abobolais qu’elle veille à leur plein épanouissement dans la sécurité et dans la paix.

Une note qui n’a visiblement pas calmé les ardeurs dans le camp Tiken Jah. Invité à se prononcer sur la situation de son confrère lors d’une interview du média Abidjan Soir, Meiway a donné son avis sans faux-fuyant, estimant même que ceci est une injustice, quand on sait que d’autres concerts se sont déroulés durant cette période. 

Voici ses propos :

Je ne veux pas rentrer dans les détails pour ce qui concerne Tiken qui est un jeune frère, très brave dans son combat. Je ne maîtrise pas ce qui s’est passé au risque de m’égarer. Mais je veux prendre mon cas pour exemple. J’ai eu moi aussi un concert annulé, je n’ai pas fait de bruit. J’évolue différemment. 

Je connais ceux qui ont annulé, je veux juste aller les voir parce que je ne citerai pas les noms. Ils se connaissent. Si ces trois ministères ont conscience que des mesures d’accompagnement doivent suivre dans ces cas, qu’ils fassent le geste qu’il faut pour compenser le préjudice qu’on porte, et puis basta ! On ne fera pas de bruit. Si ce n’est pas fait, ils vont nous contraindre à ouvrir nos grandes gueules et ça aussi ça laisse des traces. En musique, la roue ne tourne pas on reste toujours musicien à vie. 

Même s’il y a des hauts et des bas. Mais en politique, la roue elle tourne. Aujourd’hui, vous êtes ministre ou président demain, vous ne le serez plus. Alors qu’on nous écoute un peu plus parce qu’on est dans le vrai. C’est nous le relai entre les populations et le gouvernement. Nous ne sommes pas n’importe qui. Si on ne nous écoute pas tant pis. Évitions d’aller vers l’injustice. Annuler un concert de Tiken, annuler un concert de Meiway et permettre un concert de Fally en 24 heures dans le même pays, il y a une discrimination. Il faut que les Ivoiriens le sachent. Debordo l’a dit. On n’a pas compris le message. Aujourd’hui, nous sommes là. Que tous les Ivoiriens tirent un enseignement et qu’on puisse parler les yeux dans les yeux en s’appuyant sur les réalités”.

Effectivement, le chanteur congolais Fally Ipupa avait livré une prestation live le 25 décembre au Sofitel Hotel Ivoire d’Abidjan devant une salle comble avant de récidiver le 31 décembre 2021 avec un concert privé dans la cité balnéaire d’Assinie dont le prix d’entrée était fixé à 500.000 et 1 million. Quelques artistes ivoiriens, dont Debordo Leekunfa n’ont pas manqué d’exprimer virulemment leur mécontentement quant aux prix des tickets. Mais Meiway lui, pointe du doigt le fait que des concerts soient permis durant cette période de pandémie au détriment d’autres concerts.

En outre, Tiken Jah a eu l’occasion de revenir sur cette affaire de concert annulé, à l’occasion d’une interview et il a déclaré ceci :

“Peut-être qu’il y a eu la chanson (Gouvernement 20 ans ndlr) puisque la chanson est passée sur Rfi le 31 décembre au matin car j’ai fait une interview que des gens ont balancé avec quelques secondes du titre donc ça été récupérée par des opposants qui ont commencé à faire du bruit(…) La mairie a décidé qu’on change le lieu du concert. Les raisons données par la municipalité d’Abobo ne tiennent pas, puisqu’ils ont parlé de raisons sanitaires alors que le seul concert qui a été annulé dans cette période c’était le concert de Tiken Jah. On voulait juste annuler mon concert“.

Cette affaire risque visiblement de ne pas se terminer de si tôt.

Similaires