in ,

Mercato au PSG : Bonne nouvelle pour Nasser Al-Khelaïfi

Une grosse info mercato est tombée ce week-end pour le PSG et Nasser Al-Khelaïfi.

D’après les informations de Eurosport UK, le Real Madrid ne serait pas intéressé dans l’absolu par Erling Haaland, et le club madrilène entraîné par Zinedine Zidane n’aurait qu’une priorité en vue du prochain Mercato estival : Kylian Mbappé (21 ans).

Selon le média britannique, le Réal serait d’ailleurs déjà en train de planifier sa stratégie afin de lancer une offensive XXL, lors du marché des transferts l’été prochain, pour le jeune attaquant du Paris SG et de l’Equipe de France.

Mbappé au Réal, Haaland au PSG ?

Nasser Al-Khelaïfi et l’Emir du Qatar ont également pour objectif principal de prolonger les contrats de leurs deux superstars Neymar et Kylian Mbappé. Et si le milieu offensif international brésilien (103 sélections / 64 buts) semble plutôt ouvert à l’idée de poursuivre son aventure sous le maillot parisien, le natif de Bondy formé à l’AS Monaco serait quant à lui toujours autant hésitant… Et le Réal plus que jamais à l’affût !

Mais en revanche, toujours selon Eurosport UK, le PSG se serait déjà positionné sur le dossier Erling Haaland (20 ans), auteur de 10 buts en 8 matchs de Bundesliga avec le Borussia Dortmund et 6 buts en 4 rencontres de Ligue des Champions, en vue du Mercato l’été prochain, en cas de départ de Kylian Mbappé au Real Madrid !

Et d’après le média anglais, le jeune attaquant du BvB et de la sélection nationale de Norvège se serait vu accorder un bon de sortie estimé à 105M€ par sa direction pour cet été. Pour rappel, Erling Haaland bénéficie d’une clause de départ fixée à 75M€ qu’il pourra activer durant l’été 2022 du côté du Borussia Dortmund…

Affaire à suivre donc du côté du Paris SG, qui jouera son avenir européen à Old Trafford contre Manchester United en Ligue des Champions mercredi prochain !




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Djibouti : démarrage d’un vaste chantier naval

« Les Russes sont des partenaires fiables alors que les États-Unis ne le sont pas», dixit Jean-Luc Mélenchon