in

Mercato : la Juventus contrainte de vendre Cristiano Ronaldo à cause de la crise

A deux ans de la fin de contrat, l’avenir de Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin se trouve déjà au cœur de l’actualité. Selon Il Messaggero, les discussions à ce sujet sont en partie précipitées par la pandémie du coronavirus qui plonge les gros clubs européens, et la Juventus, dans le doute sur leur modèle économique.

Coronavirus : Le prince Charles, 71 ans, guéri du Covid-19

Ronaldo, comme le reste de l’effectif piémontais, a accepté sans broncher de renoncer à ses quatre prochains mois de salaire pour permettre au club d’économiser 90 millions d’euros. Mais le revenu exorbitant de l’ancienne star du Real Madrid suscite des interrogations sur la suite de son aventure à Turin. Plusieurs cas de figure seraient étudiés par les dirigeants italiens au sujet du joueur de 35 ans.

Selon le quotidien italien, ces derniers auraient prévu de rencontrer les représentants de l’international portugais dans les prochaines semaines pour évoquer son aventure. Le plan A serait de tout faire pour éviter un départ de leur star cet été et que l’attaquant honore son contrat jusqu’à son terme en juin 2022.

Crise économique : le coronavirus va coûter très cher à Cristiano Ronaldo

Mais à quelles conditions ? Une baisse de salaire pourrait être proposée alors que le club, même conscient des grosses retombées marketing de la présence du joueur dans ses rangs, faisait déjà face à des soucis économiques avant la crise.

Il Messaggero avance aussi la possibilité d’une vente de CR7 dès cet été pour alléger les comptes et enregistrer une rentrée d’argent significative (la Juve aimerait récupérer 70 millions d’euros). Enfin, une troisième option serait étudiée : celle d’une prolongation d’un an (jusqu’en 2023) avec étalement du paiement des salaires sur les trois dernières années.

Vers une réduction des grossesses précoces dans nos communautés

Togo : En pleine pandémie de Coronavirus, le ZagaChallenge s’empare des artistes…mais pas que ! (Vidéos)