Menu

Passez au mode sombre, adapté à vos yeux la nuit.

Passez au mode clair, adapté à vos yeux le jour.

Passez au mode sombre, adapté à vos yeux la nuit.

Passez au mode clair, adapté à vos yeux le jour.

in ,

Mercato / PSG : La mère de Cavani réclame des excuses

Le mercato hivernal a beau avoir pris fin vendredi dernier, le feuilleton Cavani ne s’est pas pour autant arrêté. La faute aux commentaires d’Enrique Cerezo, le président de l’Atlético Madrid, qui, forcément frustré par le transfert avorté de l’attaquant du PSG, n’a pas hésité en effet à s’en prendre à son entourage.

«Comme pour Cavani, la situation de certains joueurs avec leurs agents et leurs proches est une honte. Nous ne sommes pas là pour nous faire braquer», avait-il ainsi regretté.

Côte d’Ivoire / Élection à la FIF : le président sortant se retire ; Didier Drogba en pole position

Des propos qui n’avaient pas manqué de faire réagir Walter Guglielmone, demi-frère et agent de l’ancien Napolitain. «Ce qui compte, c’est ce que Edi a fait pour partir. Vous pensez vraiment qu’Edi n’a pas joué pendant quasiment un mois avec le PSG pour que je fasse capoter le transfert pour une histoire de commission et ce alors que le rêve d’Edi était d’aller à l’Atlético ? Sans parler de tout le bazar que ça a provoqué avec le PSG…», a-t-il répondu.

Une signature à la fin de la saison remise en cause

Et après le demi-frère, c’est au tour de la mère d’Edinson Cavani de monter au créneau ce mardi dans la presse espagnole. «Nous n’avons pas compris pourquoi le président avait dit une telle barbarie. C’était déplacé, a-t-elle ainsi déclaré à AS. Cela nous a fait du mal, car il est absolument faux de dire que Walter a demandé une prime à la signature. Cet homme aurait dû dire aux supporters pourquoi Cavani n’est pas allé à l’Atlético. C’est d’abord parce que le PSG n’a pas voulu le laisser partir, et ensuite parce que l’Atlético n’a jamais proposé ce que demandait le PSG.»

Real Madrid : Zinedine Zidane déjà fixé sur l’arrivée de Sadio Mané ?

Berta Gomez n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler que son fils ne faisait pas de cette signature à l’Atlético une histoire d’argent. «Il voulait jouer avec Cholo et l’a montré. Car Edinson ne voulait pas que l’argent soit un problème. S’il voulait de l’argent, il irait à Manchester United, Chelsea, où l’Inter Miami, qui a fait une offre importante», a-t-elle ajouté. En fin de contrat à la fin de la saison, Edinson Cavani n’exclut pas d’ailleurs de rejoindre les Colchoneros. Encore faut-il qu’Enrique Cerezo fasse un pas en avant. «Il n’est pas impossible qu’Edinson aille à l’Atlético cet été, si le président rectifie ce qu’il a dit», a-t-elle en effet pris soin d’affirmer.

Avec football.fr



Saham Ad

Nigeria : un homme viole une fillette de 13 ans pendant une veillée à l’église

Le FBI enquête sur l’affaire de piratage du téléphone de Jeff Bezos

Back to Top