MHD : les dénonciations d’une association pourraient le renvoyer en prison

Pour le plus grand bonheur de ses fans, le 16 juillet 2020, le parquet de Paris a rendu un verdict favorable pour le rappeur MHD. Mais sitôt sorti de prison, une association est montée au créneau pour dénoncer les faits qu’il avait commis.

MHD et Booba : enfin la sortie de leur collaboration ?

À l’annonce de sa libération, les internautes s’étaient déchaînés sur Twitter pour lui faire la fête. Sans perdre de temps, l’artiste a vite renouer avec sa passion et prépare déjà un featuring imminent avec Booba. Un projet qui risque de tourner court à cause d’un problème de taille qui se profile à l’horizon..

Selon Afrique Showbiz, l’association UCE (Union des Camerounais de l’Etranger) aurait le rappeur dans le collimateur.

Mécontente de la mise en liberté sous contrôle judiciaire de MHD, l’UCE a partagé un communiqué dénonçant le fait que, Mohamed Sylla de son vrai nom, avait participé à la rixe mortelle de Paris la nuit du 5 juillet 2018. Une échauffourée qui avait causé le décès du jeune Loïc Kamtchouang et conduit à l’arrestation de l’artiste après des enquêtes.

Star : le roi de l’afrotrap MHD libéré !

En dépit de preuves accablantes notamment, sa voiture et les caméras de surveillance sur les lieux, MHD avait toujours clamé son innocence.

Ces dénonciations de l’UCE rouvriront probablement son dossier pour homicide que la cour d’appel de Paris devra encore étudier. Les fans eux espèrent que la balance penchera une fois pour toutes en faveur du prince de l’Afro-trap.

Plus d'articles
Zoom : une nouvelle option pour sécuriser les données de ses utilisateurs