Migration : compter pour mieux gérer

Migration,compter pour mieux gérerUn atelier sur la collecte et l’analyse des données migratoires réunit depuis ce mercredi 22 juillet à Lomé, des responsables d’institutions gouvernementales et de la société civile concernés par ces questions.

Objectif, former les différents acteurs en vue d’aboutir à la mise en place des profils migratoires au Togo.

Pour Amélété Bawoumondon, directeur des Togolais de l’extérieur, « Nous n’avons pas de données statistiques sur le nombre de togolais qui traversent les frontières chaque année. Ce problème a été laissé-pour-compte non pas, par manque de volonté, mais à cause du manque de compétences. C’est pour cela nous avons demandé à l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) de nous aider à former les acteurs impliqués.»

Pour Claudia Nathalie, spécialiste régionale Migration, Travail et Développement, de l’OIM basée à Dakar, « Il est très important de connaitre ces statistiques pour savoir comment cibler les politiques migratoires à partir des profils socio-économiques de ces personnes, leur niveau d’éducation… Ces données permettront la mise en place des politiques ciblées et efficaces. Sans informations, il n’y a pas de développement. »

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet de renforcement des capacités pour une gestion stratégique des migrations au Togo et de la diaspora togolaise. Il est exécuté par le ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine et financé par le Fonds de l’Organisation Internationale des Migrations.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Covid-19 / Regina Daniels : son message après avoir reçu le vaccin met en rage les Nigérians