Mila Aziable, Ingénieure d’exploitation gazière à GRTgaz : « Nous sommes jeunes, il convient d’avoir des ambitions, de les oser, de persévérer si l’on veut y arriver ! »

Après Maurice Kétévi, Ingénieur des services et des affaires option Management des Systèmes d’Information à Télécom Bretagne et Abla Kossidze, Risk analyst chez LCH.Clearnet, le troisième numéro de PEPIT’EXPAT spécial France, consacré aux jeunes togolais particulièrement brillants et évoluant dans l’Hexagone, retrouve les traces de l’une des meilleures anciennes élèves de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) de l’Université de Lomé.

Pour ce mois de mai 2016, PEPIT’EXPAT présente Mila Aziable, 25 ans, Ingénieure d’exploitation gazière à GRTgaz, filiale d’ENGIE (anciennement, GDF Suez), le troisième plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie en 2015.

Parcours formatif

Très tôt passionnée par les mathématiques et entourée par des parents et parrains scientifiques -Gilles et Marie Odile Desecot, professeurs de mathématiques au Lycée de Tokoin-, c’est tout naturellement qu’elle se prédestinait à une filière professionnelle dans laquelle les calculs seraient son quotidien.

Les prémices de la réalisation de cette ambition, elle la réalisa en obtenant en 2007, un BAC C4 au Collège Protestant Lomé Agbalépédogan ; ensuite, une classe préparatoire à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) de l’Université de Lomé (2007-2010), pour y décrocher une Licence et l’une des cinq bourses d’Excellence de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz (ENIM) en France.

Elle y enchaînera des certifications et en 2012, un diplôme d’Ingénieur Génie mécanique avec option en Énergie & Environnement.

En dernière année universitaire à l’ENIM avant l’obtention de son diplôme, « les cours et les projets réalisés sur l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie (ADEME), ont suscité en moi, un intérêt pour l’énergie fossile la moins polluante, le gaz, en ces périodes de résurgence des questions environnementales. Et l’entreprise qui correspondait le plus à ce projet de carrière était ENGIE ou ses filiales. Avec le désir de me perfectionner et d’avoir un bon bagage technique dans ce domaine, j’ai décidé de m’inscrire à un Master pour une formation qualifiante. »

En 2012, parmi les 21 Mastériens sélectionnés pour la spécialité Gestion et Ingénierie du gaz à l’Ecole Supérieure des Mines de Paris, ils étaient deux (02) à réaliser le cursus Transport financé par GRTgaz, filiale d’ENGIE, entreprise visée dans son plan de carrière.

Entrée à GRTgaz

En 2013, l’Ingénieure d’exploitation gazière après son diplôme de Master entra  à GRTgaz, le principal gestionnaire du réseau de transport du gaz naturel en France et qui exploite le plus long réseau de transport de gaz naturel à haute pression d’Europe.

Parmi ses activités dans l’entreprise, elle participe « à la rédaction au niveau national des politiques de maintenance adaptées au transport du gaz dans le respect de la réglementation française et le portage de ces procédures dans tous les départements de l’embouchure de la Seine ;  à la réalisation des calculs de dimensionnement des installations du réseau afin d’adapter la capacité de gaz disponible et mieux répondre aux besoins des clients ; et au suivi et la mise à jour des données techniques par l’outil ‘Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur’. »

Ses ambitions pour le continent africain et le Togo

Bien qu’étant jeune et au début de sa carrière, Mila ne manque pas de projets pour l’Afrique et le Togo en ce qui concerne sa contribution active pour le développement énergétique et économique du continent.

Avec le niveau d’exigence de résultats et d’ingéniosités qui est demandé dans des entreprises comme la nôtre, je compte « devenir une experte technique reconnue dans le domaine énergétique afin de mettre les compétences en termes d’adaptation des réglementations, des évolutions technologiques, et des stratégies de négociation pour une coopération énergétique efficiente entre le Togo, l’Afrique et les autres continents. »

Mot de la fin

« Pour finir, je partagerais cette citation d’Alfred De MUSSET qui dit : ‘Pour réussir dans le monde, retenez bien ces trois maximes : voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir.’

Nous sommes jeunes, il convient d’avoir des ambitions, de les oser, de persévérer si l’on veut y arriver ! Il suffit juste d’oser, de se confronter aux obstacles pour se rendre compte que rien n’est impossible… Laissons tomber les barrières, les préjugés, les doutes, et les différences.

Connaissons nos valeurs et OSONS !, tel est mon état d’esprit.

Je vous remercie. »

 

Entretien réalisé en 2016

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Allemagne / Covid-19 : annulation de la fermeture des bars par le tribunal de Berlin