in ,

Mlle Sodokin Adjovi Evenunye, la bonne fée d’Octobre Rose

Mlle Sodokin Adjovi Evenunye
Mlle Sodokin Adjovi Evenunye

Si le prix Nobel de l’Altruisme se décernait, la jeune Togolaise Sodokin Adjovi Evenunye en serait une lauréate. Âgée de 23 ans et étudiante à la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université de Lomé, elle est l’initiatrice et la fondatrice de la ‘Med Students Leaders Association’ (MLA). Une association qui regroupe des carabins avec pour objectif d’apporter aux populations, des informations relatives aux mesures préventives des maladies transmissibles et non transmissibles. Un défi qui, loin d’être une utopie, se concrétise chaque jour par des actions visibles sur le terrain à travers des campagnes foraines de dépistages, de sensibilisation sur le diabète, le cancer du sein, etc.

Cette jeune dame d’exception, à fort potentiel de leadership, dans cet entretien accordé à Lfrii l’Entreprenant (www.l-frii.com) nous livre la genèse de cette initiative ainsi que les ambitions de son équipe dans la lutte contre les cancers en l’occurrence celui du sein et les moyens par lesquels ils comptent ‘remporter la victoire’.

Le déclic

La vie n’est pas rose pour les Togolaises affectées par le cancer du sein. Cette triste réalité, Mlle Sodokin l’a vécue au cours de ses stages au CHU Sylvanus Olympio de Lomé. « En tant qu’étudiante en médecine, j’ai souvent l’occasion de partager les souffrances et les vécus de ces braves femmes qui luttent chaque jour contre le cancer. Ce sont des expériences qui m’ont amenées, à me dire qu’il faut faire quelque chose. Certes, à mon niveau, je pourrais apporter ma petite contribution, mais en étant ensemble avec d’autres camarades, l’impact de nos petites actions collectives pourrait amener à des changements de paradigmes et ainsi réduire le problème de dépistage tardif lié à ce fléau », s’est-elle décidée. Joignant l’acte à la réflexion, elle a fondé avec des camarades la MLA en février 2017, avec pour mission entre autres d’accentuer les messages de sensibilisation, l’éducation de masse sur le bon geste à avoir afin de lutter contre les cancers.

Avec MLA Tour rose, nous sauvons des femmes

Equipe MLA

« Pour  éviter le cancer du sein, je palpe régulièrement mes seins ». Tel est le message apporté par la MLA aux lycéennes qu’elle a eues à rencontrer lors de sa première tournée de sensibilisation. Cette tournée a été effectuée dans (3) trois grands lycées de la capitale. Elle s’est déroulée le mois d’octobre et s’est inscrite dans la droite ligne du programme d’Octobre Rose consacré à la lutte contre le cancer du sein.

« Pour une première édition, il s’agit d’un grand succès pour nous, dans la mesure où durant ce tour, nous avons eu à animer des ateliers pratiques de techniques d’auto-examen des seins. Ce geste, reste encore méconnu malheureusement par la population, alors qu’il est salvateur en ce sens qu’il permet de faire le dépistage précoce de ce cancer », a-t-elle indiqué.

Au total, 702 lycéennes ont bénéficié de cette formation. Pour Mlle Sodokin, ces filles ont un rôle primordial. « Ces filles deviennent nos ambassadrices puisqu’elles ont la capacité de partager ce qu’elles ont appris, et pourront sensibiliser  au moins (10) dix femmes de leur communauté, qui à leur tour feront de même », a-t-elle expliqué.

Plus d’impact demain…

L’ambition de la MLA est de briser la chaîne de dépistage tardif du cancer du sein qui rend la vie amère aux femmes. Aussi, pense-t-elle faire mieux les prochaines fois afin d’atteindre le plus de personnes.

« Nous souhaiterions qu’au cours de l’édition de 2018, nous puissions toucher le double des personnes que nous avons eu à toucher, c’est-à-dire au moins 6 écoles de la capitale. Poser des jalons, au-delà de Lomé, et atteindre la région maritime en termes de présence physique ne serait pas mal », espère-t-elle.

« En attendant cela, je demanderais, à celles qui n’ont pas eu la chance de bénéficier des informations de la 1ère édition du MLA Tour rose, de s’approcher des médecins ou qu’elles nous contactent sur notre page Facebook ou notre compte Twitter. Elles pourront ainsi s’enquérir de tout ce que nous avons eu à partager avec les lycéennes et les différentes activités de l’association », ajoute-t-elle.

 Nous n’aurions pas pu y arriver sans …

Mlle Sodokin Adjovi Evenunye, qui ambitionne poser les jalons du MLA Tour en dehors du Grand Lomé, sait que cette mission sacerdotale ne saurait être accomplie sans l’appui de bonnes volontés. « Un sincère merci à ces écoles qui ont spontanément accompagné ce projet à sa première édition, à l’équipe de l’association qui a compris l’importance de l’action synergique de nous, jeunes, même avec nos petits moyens. C’est l’occasion de faire un appel de pied aux bonnes volontés qui souhaiteraient nous soutenir dans cette mission puisqu’au finish, c’est le Togo qui gagne ! ».

« Enfin, adresse-t-elle, une pensée spéciale à toutes ces dames Togolaise et leurs familles qui luttent quotidiennement contre le cancer du sein. Que le Ciel soit clément envers elles », conclut-elle.



Ad Carte Fidelyo

Prix Découvertes RFI : une prochaine fois pour le Togo

AS Partners s’offre la crème des Social Media Managers