Elle est l’une des femmes Togolaises qui sont arrivées à briser ‘le plafond de verre’ et à faire partie de l’état-major dirigeant du Togo. Son élection,  le 23 janvier dernier, sonne le glas aux préjugés sur leurs compétences et envoie un message fort aux femmes du continent africain ; justement, elle est la seule femme d’Afrique francophone à la tête d’un hémicycle sur le continent. Ses traits de caractère, que sont la rigueur, la constance dans l’effort, la loyauté, l’humilité, la discrétion et le travail bien fait, chevillés au corps et à l’âme, lui ont permis, malgré les embûches, de devenir la 2e personnalité de l’État togolais.

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale des femmes, ce 8 mars 2019, Mme Yawa Djigbodi TSEGAN, Présidente de l’Assemblée Nationale Togolaise, dans son premier Grand Entretien accordé à L-frii.com, ce jeudi, est revenue sur plusieurs sujets d’actualité notamment la gouvernance locale, le leadership féminin, le Plan National de Développement (PND), etc.

 

Yawa Djigbodi TSEGAN, Yawa D. TSEGAN, depute, hemicycle, femme, parlement, Présidente, Assemblée Nationale, gouvernance locale, leadership féminin, Plan National de Développement, PND, Faure E. Gnassingbé, UNIR,
Mme Yawa D. TSEGAN, Présidente de l’Assemblée Nationale Togolaise

L-frii.com : Madame la Présidente, votre élection à la tête de l’Assemblée Nationale sonne le glas aux préjugés que les Togolais pourraient avoir sur l’aptitude des femmes. Quels ont été vos premiers sentiments lorsque le choix a été porté sur vous ?

Son Excellence Madame Yawa D. TSEGAN : « Cela a été pour nous une journée mémorable au cours de laquelle l’institution des députés élus a porté son choix sur notre personne. Le sentiment est celui de la reconnaissance.

La reconnaissance à Dieu et au Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, président de notre parti ; et ce, pour la confiance et le courage politique de choisir une femme pour diriger cette institution qui, vous le savez, est le creuset de tous les élus de notre Nation.

Je parle du Président de la République parce que je suis une députée élue de la circonscription Kloto-Kpélé sur la liste du parti UNIR et cela n’aurait pas été possible sans l’appui de mon parti que je remercie et qu’il préside.

Au niveau institutionnel, nous saluons ce courage d’avoir donné la visibilité à la femme togolaise puisqu’au-delà de notre personne, c’est de la place de la femme dans les instances de prise de décisions dont il s’agit.

Lire aussi : Togo : ces choses que vous ignoriez sur Mme Tsegan Yawa Djigbodi, la première femme élue présidente de l’Assemblée Nationale

Nous saluons également toutes les personnes qui nous ont accompagnées, les personnalités connues et moins connues, notre famille et tous ces anonymes qui nous ont boostées pour  arriver à ce résultat. »

Yawa Djigbodi TSEGAN, Yawa D. TSEGAN, depute, hemicycle, femme, parlement, Présidente, Assemblée Nationale, gouvernance locale, leadership féminin, Plan National de Développement, PND, Faure E. Gnassingbé, UNIR,
Mme Yawa D. TSEGAN, Présidente de l’Assemblée Nationale Togolaise

Nous sommes le 8 mars, Journée internationale des femmes. Et le thème de la célébration dans notre pays est ‘Femme et gouvernance locale’. Ce qui cadre avec la nouvelle dynamique dans laquelle le Togo est en train de s’engager : celle des élections locales. Quel message auriez-vous pour les femmes Togolaises ?

Le message que j’ai pour mes compatriotes femmes est de les encourager à y participer. A oser. Mais participer à une élection se prépare. On ne se lève pas du jour au lendemain pour se présenter à une élection. Il faut un travail à la base, définir sa situation géographique puisqu’il s’agit d’élection locale.

En tant que femme politique, je ne pourrais que les convier à affronter les différents défis. Ce n’est qu’à ce prix que nous pouvons marquer notre génération et être des modèles pour nos jeunes sœurs !

Lors de la visite de la délégation du Système des Nations au parlement, il y a quelques jours, le Représentant résidant, M. Damien Mama, évoquait ‘ce modèle’ que vous constituez pour les jeunes filles et femmes togolaises. Madame, comment comptez-vous inspirer davantage ces jeunes filles pour qu’elles soient des femmes leaders de votre acabit demain ?

La seule façon de faire cela est d’y travailler. A notre humble avis, il faut se rapprocher de cette nouvelle génération, mieux la comprendre parce qu’avec le revers des nouvelles technologiques de l’information et de la communication, elles sont exposées à plusieurs dangers.

Lire aussi : Togo : L’APRODAT recrute pour ces 2 postes

Il faut beaucoup de plaidoyers, beaucoup d’actions de proximité, beaucoup de conseils pour leur transmettre nos convictions et insister sur leurs valeurs personnelles.

Parler des valeurs personnelles de la jeune fille revient à parler du respect de son corps. Elle doit savoir qu’elle est jeune fille aujourd’hui, mais femme leader demain. Et à ce titre, elle doit se protéger et cela passe par un certain nombre de renforcements de capacités intrinsèques. Parce qu’à l’arrivée, elle sera la première bénéficiaire des avantages de ces résolutions prises et convictions qu’elle a fait sienne.

Rien n’est jamais gagné d’avance. Beaucoup se sont arrêtées en chemin à cause des grossesses précoces, des mariages et des faibles revenus des parents. Mais comment faire pour qu’elles deviennent des leaders de demain ? Il faut les préparer dès maintenant !

 

Yawa Djigbodi TSEGAN, Yawa D. TSEGAN, depute, hemicycle, femme, parlement, Présidente, Assemblée Nationale, gouvernance locale, leadership féminin, Plan National de Développement, PND, Faure E. Gnassingbé, UNIR,
Mme Yawa D. TSEGAN, Présidente de l’Assemblée Nationale Togolaise

L’ambitieux Plan National de Développement (PND) a été lancé par le chef de l’Etat togolais, Faure E. Gnassingbé, le lundi 4 mars. Ce plan quinquennal est censé être un tremplin pour un développement inclusif de notre pays. Quel message auriez-vous pour les forces vives de notre pays ?

C’est pour nous l’opportunité de remercier le chef de l’Etat pour ce plan qui a reçu l’unanimité par rapport à la pertinence de ses différents axes.

Mon message sera celui qui amène nos populations à croire en notre Nation, à croire en leur capacité de développer le Togo.

Ce plan n’est pas fait pour d’autres citoyens. C’est pour notre peuple que le Président de la République a pris sur lui de développer cet ambitieux PND.

Il faut se préparer, chacun à son niveau,  pour le mettre en œuvre de manière harmonisée. Parce que nos populations sont, non-seulement, la force motrice de ce PND, mais également les premières bénéficiaires.

Comment bénéficier d’un plan qu’on ne connaît pas ?, comment y participer si l’on n’est pas au courant de ce qui se passe ?

A cet effet, un mécanisme d’appropriation de ce plan dans toutes les langues sera mis en place pour que le Togolais, dans le dernier hameau de notre pays, sache ce que veut dire le Plan National de Développement (PND) et qu’il soit capable de le défendre et de s’arrimer sur cette direction définie.

C’est avec la convergence d’énergie dans ce creuset national et avec l’apport de chaque Togolaise et Togolais que nous pouvons y arriver.

Excellence Madame Yawa D. TSEGAN, nous sommes au terme de cet entretien, quel serait votre message à l’endroit des femmes Togolaises à l’occasion de cette journée du 8 mars 2019 ?

C’est le lieu de féliciter les femmes pour cette journée et les rassurer qu’ensemble, nous pouvons arriver à de bons résultats. Tout n’est pas que du négatif, mais il y a aussi de belles choses à être Femme. Et donc, il faut se focaliser sur ces belles choses de la femme et sur ce que ça lui apporte pour trouver en cela un repère pour mieux avancer. Bonne fête à toutes les femmes.

Que Dieu bénisse les Femmes et le Togo.