‘Mois de la Diaspora’ du CJD : pour faire des Togolais de l’extérieur, de véritables acteurs des programmes de développement du Togo

‘Émigration, décentralisation et opportunités de développement’, Tel est le thème autour duquel vont plancher les Togolais de l’extérieur et leurs compatriotes restés au pays au cours de la première édition du ‘Mois de la Diaspora’.

Cette initiative à l’actif du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) a été lancée ce mercredi 5 septembre à Lomé. Elle se veut un canal de mobilisation de la diaspora pour en faire un véritable acteur de la conception et de la mise en œuvre des programmes de développement du Togo.

Pour cette organisation, coordonnée par Adom Orphée, les 2 millions de Togolais qui sont répartis dans divers pays du globe doivent s’engager davantage en ayant les vraies informations et en connaissant les  réelles préoccupations de leurs compatriotes restés au pays. D’où l’importance de la tenue de cet événement sur tout un (1) mois.

Les questions liées à la diaspora connaissent un regain d’intérêt, a indiqué Pacôme Yawovi Adjourouvi, Conseiller spécial chargé de la Diaspora auprès du Président togolais, Faure E. Gnassingbé.

La diaspora togolaise ne saurait, seulement, être considérée comme une manne financière, mais plus comme un véritable partenaire au développement, a-t-il martelé ; avant d’estimer que ce cadre se doit de piloter des initiatives fondées, visant à mettre en place un environnement  propice à la mobilisation de la Diaspora.

Au programme de cette édition 2018, des échanges entre des jeunes des différentes régions du Togo et des représentants de la diaspora, diverses communications, ainsi que des échanges b-to-b entre investisseurs et porteurs de projets.

Il est à noter qu’en 2017, l’apport de la diaspora togolaise dans l’économie nationale est estimé à plus de 287 milliards de FCFA.

Similaires