>

Mondial 2022 : à 2 mois de la compétition, un match-test au Qatar finit en fiasco

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

À 64 jours du début de la Coupe du monde, il semble que le Qatar ne soit pas encore prêt à lancer les festivités. Selon Het Laatste Nieuws, un match-test a eu lieu dans le stade Lusail entre l’équipe locale Al Hilal et l’équipe égyptienne de Zamalek. C’est le plus grand stade de la compétition qui accueillera le match d’ouverture ainsi que la finale du tournoi.

D’après nos confrères néerlandophones, le stade d’une capacité de 80.000 places, accueillait 77 575 spectateurs. Mais l’organisation a fait fortement défaut. A la mi-temps, il n’y avait plus d’eau potable dans les tribunes, alors que la température atteignait 34°, rapporte HLN. A cela, il faut ajouter que les bouches de refroidissement de l’air conditionné du stade ne fonctionnaient pas encore parfaitement, ce qui rendait les conditions pénibles pour les supporters dont un bon nombre a décidé de quitter le stade à la mi-temps.

Mais même en sortant, les problèmes n’étaient pas finis. Si la bouche de métro était située non loin du stade (400m), une file de 2,5 km s’est formée à son entrée. C’en était trop pour les supporters présents sur place. « Je ne veux plus assister à la Coupe du monde. Pas dans ces conditions, du moins », a déclaré un fan égyptien. HLN rapporte encore que le personnel de sécurité, les fournisseurs, les traiteurs et le personnel médical ont également eu des difficultés à atteindre le stade.

Il reste deux petits mois au Qatar pour régler ces différents problèmes et veiller à ce qu’ils ne se reproduisent pas non plus dans les autres stades du tournoi. Le compte à rebours à commencé.

2021 © L-FRII MEDIA