Mondial 2022 : le Chili conteste sa défaite face à l’Uruguay

Défait pour son premier match qualificatif à la Coupe du monde 2022, ce vendredi 9 octobre dans la soirée en Uruguay (2-1), le Chili s’est estimé lésé par un arbitrage qui fait débat. 

Si Louis Suárez a pu transformer un penalty litigieux, les Chiliens n’ont, eux, pas bénéficié des bienfaits de la VAR. Deux penaltys auraient pourtant pu être accordés à la sélection de Reinaldo Rueda. Le but inscrit par Maxi Gómez dans le temps additionnel a également renforcé ce sentiment d’injustice.

Une injustice que les instances chiliennes ne comptent pas laisser passer. Dans le quotidien local La Tercera, le président de la fédération, Pablo Millad, s’en est pris à l’arbitre de la rencontre, Eber Aquino : « Je vais demander les enregistrements sonores de la VAR et une punition pour l’arbitre. » 

Une affaire d’État puisque la ministre des Sports s’est également emparée du sujet sur son compte Twitter : « Toujours contrariée par les erreurs de l’arbitre Aquino et de la VAR qui ont été décisives dans la défaite du Chili en Uruguay. Pour assurer la transparence des qualifications et éviter les soupçons, la CONMEBOL devrait appliquer des sanctions et diffuser ces discussions entre arbitres. »

Plus d'articles
LeBron James : la star du basketball bientôt dans la musique ?