Montre : quelles sont les 5 Rolex les plus cotées ?

Voici  pour vous, les cinq références de la marque à la couronne, Rolex,  dont la cote ne cesse de croître.

1 – La Cosmograph Daytona

Le seul chronographe du catalogue Rolex est un modèle aux nombreuses variations de cadrans, dont certains se trouvent en quantité très limitée. « Il faut attendre la fin des années 1960 pour que le modèle entre dans la légende au poignet de Paul Newman dans le film Virages », précise Clotilde Rafine-Ricard, spécialiste en horlogerie près de Collector Square. Sur 15 ans, la valeur de la Daytona affiche une croissance de + 228 %, soit 8,2 % par an. Les références les plus anciennes font des records de prix, notamment la Paul Newman en acier, qui coûte en moyenne aujourd’hui plus de 290 000 euros.

Rolex © Rolex

2 – La Submariner

Le prix de la plus mythique des plongeuses, icône de la montre d’aventure du début des années 1950, a, lui, été multiplié par 2,7 en 15 ans. « Pourtant, la Submariner est au départ une montre destinée aux sportifs de l’extrême et ne correspondait en rien aux standards d’élégance de l’époque. Aujourd’hui, elle est l’une des pièces sportives les plus vendues dans le monde », explicite l’experte. D’ailleurs, ce modèle est le plus recherché sur Google, d’après une autre enquête réalisée par Watchfinder, le spécialiste de la montre de seconde main. Sur un an, 5,1 millions de clics concernent la Submariner avec 480 000 clics seulement pour la France. Sur le marché de l’occasion, son prix moyen actuel avoisine les 16 800 euros.

Rolex © Rolex/Alain Costa

3 – L’Explorer

« Garde-temps sportif de légende et reconnaissable à son style épuré et bien défini, l’Explorer est la montre la plus minimaliste de la gamme professionnelle », pointe Clotilde Rafine-Ricard. Néanmoins, l’Explorer, qui a vu le jour en 1953 afin d’accompagner les alpinistes sur les toits du monde – elle aurait d’ailleurs équipé Sir Edmund Hillary lors de son ascension de l’Everest le 29 mai 1953, a vu sa cote exploser de + 228 % sur ces quinze dernières années. De nombreuses références existent, mais la plus prisée et la plus vendue est la réf. 1016. Son prix sur le marché ? Près de 16 000 euros sur ces trois dernières années.

Rolex © Collector Square

4 – La GMT-Master

Ce modèle, conçu initialement pour les pilotes d’avion en 1955 en réponse à une demande de la compagnie aérienne Pan Am, est devenu l’un des plus grands classiques de la gamme Rolex. La GMT était capable d’afficher en même temps l’heure de deux fuseaux horaires, une prouesse pour l’époque. En moyenne sur quinze ans, son prix a été multiplié par 8,6, soit une augmentation de sa valeur de + 575 % (15,1 % par an). Sa production ayant été stoppée dans les années 1980, le modèle est devenu très rare sur le marché, d’où des prix constamment croissants. Certaines variantes sont plus recherchées que d’autres, à l’instar de celle équipée d’une lunette dite « Pepsi » en raison d’un dégradé rouge et bleu. Les prix peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Rolex © Rolex

 

5 – La Datejust

Créée en 1945, la Rolex Datejust est l’archétype de la montre classique et intemporelle, aussi bien par son esthétique que par ses fonctions. En son temps, ce fut le premier garde-temps-bracelet chronomètre, automatique et étanche à afficher la date dans un guichet situé à 3 heures. La progression de la cote du modèle est plus modeste que ses cousines. Selon les données de Collector Square, en 2003, un amateur devait débourser en moyenne 1 460 euros pour s’offrir la montre. Quinze ans après, elle lui coûterait plus de 3 800 euros, autrement dit une augmentation de 164 %.

Rolex © Rolex/Alain Costa

 

 

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
« Tu es trop bébé pour te foutre de moi… C’est ta dernière fois (…) », Tina Glamour en veut tellement à sa belle-fille Carmen Sama, qu’elle a…