in

Mort de Joseph Shabalala, fondateur du célèbre groupe sud-africain Ladysmith Black Mambazo

Joseph Shabalala, qui a contribué à introduire le son de la musique traditionnelle zouloue au monde, s’est éteint ce mardi 11 février à l’hôpital de Pretoria, en Afrique du Sud.

Les 10 hommes les plus riches au monde possèdent plus que l’ensemble des 85 pays les plus pauvres

Directeur du groupe choral Ladysmith Black Mambazo qui a gagné cinq Grammy Awards, Joseph était connu pour sa voix rauque qui chantait les rythmes zoulous avec une once de modernité.

Son groupe a occupé la 15e place des chants britanniques avec une reprise de Swing Low Sweet Chariot, pour la Coupe du monde de rugby de 1995.

Depuis l’annonce de son décès plusieurs générations d’artistes ont salué sa mémoire et le riche héritage qu’il a laissé à la musique africaine.

Le gouvernement sud-africain lui a également rendu hommage dans un tweet, en ces termes : “Nous tenons à exprimer nos condoléances pour le décès de Joseph Shabalala, fondateur du groupe Ladysmith Black Mambazo”.
Il a ajouté dans Xhosa, “Ulale ngoxolo Tata ugqatso lwakho ulufezile.” (Repose en paix, père, ta course est complète).

Black M enflamme la toile avec une photo de ses vacances

L’artiste avait officiellement pris sa retraite en 2014, peu après s’être produit lors d’un concert en mémoire de Nelson Mandela. Sa décision de prendre sa retraite était due à une mauvaise santé.

Rihanna : un homme prétend être le père de son futur bébé

Google se retire du plus grand projet éolien d’Afrique