Mr DJONDO François

Elles se sont fixés pour objectif de rendre hommage et d’honorer la femme du marché, la femme agricultrice, la femme fonctionnaire et toutes celles qui sont incontournables dans le processus du développement de nos pays africains.
Mr DJONDO François Président Directeur Exécutif d’AFRIMUSE l’une des organisations dans ce domaine est l’invité de ce nouveau numéro de «L’avis d’un expert».
Les Free Learners voudraient mieux connaitre Afrimuse?
L’organisation pour la promotion artistique dénommée AFRI-MUSE (la Muse Africaine), a été créée en octobre 1999 à Lomé. Elle est l’œuvre d’un groupe de jeunes togolais décidé à apporter leur modeste contribution à l’épanouissement de la chose culturelle en générale.
AFRI-MUSE se veut une organisation Panafricaine et pluridisciplinaire, ses objectifs sont, entre autre, l’organisation biennale d’un prix féminin « HOUINYIGAN ou le Grand Prix de l’Excellence Féminine » ; l’encouragement à la création artistique dans le domaine musical, théâtral, littéraire… un autre objectif est de faire connaître et de promouvoir le patrimoine culturel national et africain.
Qu’est-ce-qui a motivé la création du Prix Houinyigan pour la promotion des femmes qui s’illustrent positivement ?
Merci pour la question. Vous n’êtes pas sans avoir le poids de la femme dans notre pays. Elles sont dans tous les secteurs d’activités, pratiquement sur tous les fronts. Elles se battent jour et nuit pour la survie de leur famille et le développement de notre pays. Malheureusement ces efforts ne sont pas connus et ne sont pas récompenser à leur juste valeur. Vous savez nous avons connus dans ce pays, certaines femmes que nous appelons les « Nana Benz », ces dignes et braves dynamiques femmes qui ont fait la fierté de ce pays et c’est de notoriété mondiale la femme togolaise est une vraie battante. Eu égard de tout cela nous avions pensé créer ce Prix pour rendre hommage et honorer la femme du marché, la femme agricultrice, la femme fonctionnaire… Vous savez j’aime le répéter : « la plus merveilleuse créature de Dieu c’est la femme, le TOUT CREE DE DIEU ». Elles sont incontournables dans le processus du développement du pays.
Un bref historique du Prix Houinyigan?
L’organisation AFRI-MUSE a mis en pratique depuis l’année 2000 son premier principal objectif celui de célébrer la femme togolaise et africaine par l’octroi du prix HOUINYIGAN qui veut celle qui a du prix, de la valeur… bref la femme digne. A ce jour l’organisation compte plus d’une centaine de femmes nominées du prix au Togo et en Afrique. Le prix HOUINYIGAN a pour objectif d’honorer et de récompenser les femmes de toutes catégories sociales qui ont œuvré et qui œuvrent par leurs actions au développement de notre cher pays le Togo et de l’Afrique toute entière ; il est également destiné à encourager et à stimuler la jeune génération à la culture de l’Excellence.
Quel sont les avantages issues de cette distinction pour ces femmes ?
Les avantages : Cette distinction honorifique représente un couronnement dans leur vie, la célébrité… car n’est pas HOUINYIGAN qui veut.
La dernière édition a connu la célébration des pères modèles.
Pourquoi cette ouverture faite aux hommes ?
Dans sa volonté de faire la promotion du genre, AFRI-MUSE a couplé le Prix HOUNYNIGAN 2012 avec la première Edition du Prix des Pères Modèles ce qui l’a emmené à décerner les distinctions honorifiques à six personnalités. Ils ont été honorés pour leurs engagements, œuvres et contributions au développement de leur pays. Nous voulons spécialement à travers le Prix les Pères Modèles faire la promotion de la famille. Vous savez la base de toute société est a cellule familiale, lorsque cette cellule est bien constituée ça rejaillit inéluctablement sur la société.
Les jeunes d’aujourd’hui seront les modèles de demain.
Quel sera votre mot en particulier à l’endroit de la jeunesse en quête de valeurs et références à imiter ?
Je vous dirai d’emblé que là le constat est amer, très amer. Nous assistons de nos jours a un laissé aller important inquiétant de la part des jeunes (filles comme garçons) le goût à la facilité la drogue … etc. Nous vivons aujourd’hui dans un monde sans repaire, l’on ne peut pas construire un pays avec ça. Chacun a sa part de responsabilité l’Etat en premier, certains parents qui ont presque démissionné de leur rôle. Je crois en mon humble avis que nous devons menés des actions tout azimuts à l’endroit des jeunes, afin qu’ils prennent conscience de leur rôle combien important dans la nation. Ce défi doit être relevé à travers la formation d’une jeunesse capable d’assumer dignement et efficacement la relève. Quant a AFRI-MUSE modestement elle essai dans la mesure du possible de proposer des femmes et des hommes de référence dans ce sens.
Mot de fin
Comme mot de fin je dirai l’excellence, rien que l’excellence. Je vous remercie
Plus d'articles
Premier League : Ole Gunnar Solskjaer furieux contre les clubs opposés aux 5 remplaçants