Mr Zavier Balouki, Président du comité d’organisation de l’événement « Femme Leader ».

????????
Zavier Balouki

Très chers internautes auditrices et auditeurs du www.l-frii.com, bonjour !
Ce matin, l’opportunité nous est donnée d’échanger avec le responsable d’une des organisations faisant la promotion de l’excellence de la gent féminine ; dénommée la Com.tg association, initiatrice de l’événement « Femme Leader » qui est le tout premier événement télé de la femme togolaise.
Le Président du comité d’organisation de l’événement « Femme Leader », Mr Zavier Balouki est l’invité de ce nouveau numéro de L-FRII, une Personne, un Modèle, un Parcours : « L-FRII PMP ».

Mr le Président, bonjour.
Bonjour,
Président, comment est née cette initiative ?
Permettez-moi d’abord de saluer les freelearners, et vous remercier pour l’intérêt que vous portez à notre modeste organisation. La Com.tg est une structure de production et de communication audio-visuelles. Cela étant, un jour en comité de réflexion, l’idée d’un événement qui célèbre la femme à travers lequel on pourra susciter des vocations chez les jeunes filles à partir de l’exemple, a été présentée. Il s’en est suivi l’organisation matérielle et cela a abouti à la première édition de « Femme Leader ».
Imposer un nouveau concept n’est souvent pas facile. Comment êtes-vous arrivé à l’imposer comme étant le premier événement télé de la femme togolaise ?
Notre vocation première, c’est la communication. Etant du domaine, nous avions eu donc à faire preuve de professionnalisme. Lorsqu’une idée est bien conçue et que les personnes qui la portent sont sérieuses, les partenaires n’hésitent pas à suivre. Cette idée s’est imposée et a fait son chemin à travers ces femmes nominées puisqu’elles sont les premières ambassadrices de l’événement, de même la qualité des émissions télévisées et la soirée de couronnement à la télévision en direct, en ont été pour quelque chose, je suppose.
Après tout, c’est au public et aux téléspectateurs que revient le dernier mot.
Cinq ans déjà, quel bilan global en faites-vous ?
Un bilan, somme toute positif. Sans prétention aucune, ces femmes nominées sont très heureuses. Et savoir que ces femmes sont, soit décorées par le Président de la République, soit nommées à des postes de responsabilité ou progressent dans leurs domaines d’activité respectifs quelque temps après, ne peut que nous réjouir du travail effectué. Elles sont nominées grâce à la valeur de leur travail et des actions qu’elles incarnent. Notre job est la mise en exergue de ces dames à travers les émissions télé, ceci portant ses fruits, nous ne pourrons que nous en réjouir.
Le principal objectif qui est de permettre à ce que la jeune fille togolaise ou africaine puisse se retrouver en ces dames et qu’elles soient des modèles à suivre est atteint avec les résultats de nos sondages. Le message passe auprès des jeunes !
Un moment marquant, particulier tout au long de ces cinq années ?
Dès l’année de naissance de « Femme Leader » jusqu’à cette 5ème édition qui sera une édition spéciale, tous ces moments sont exceptionnels. Nous avons eu affaire à des femmes de caractère et de conviction avec les différentes facettes que nous connaissons des femmes. Je dirai tout simplement que tous ces moments sont exceptionnels les uns comme les autres.
Avez-vous un conseil à l’endroit des jeunes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat ?
Nous sommes nous aussi jeunes et en apprentissage… Vous savez, il y a des bases pour l’entrepreneuriat. Pour s’y lancer, il faudrait avoir de l’audace, la ferme ambition et la détermination de réussir. Nous devrions éviter de mettre en premier lieu, le gain de l’argent. La cupidité nous fait rater la réussite de nos brillantes initiatives. Enfin, je dirai, « Ne jamais rien lâcher » !
Un message pour les jeunes femmes togolaises, « Femme Leader » de demain ?
Je n’ai pas de message particulier, parce que les femmes nominées leur apportent déjà tout ce qu’il y a comme conseil. Je dirai simplement que les jeunes filles et femmes tirent l’exemple d’elles en suivant les émissions. Le parcours n’a jamais été facile, que ce soit pour un homme, à plus forte raison une femme avec tout ce que nous connaissons comme freins sociaux culturels. Ecouter les femmes et suivre leurs pas leur sera d’une grande utilité !
Un message pour les jeunes togolais en général ?
Je demanderais à tout togolais au pays ou à l’étranger de se départir de l’esprit fataliste. Aujourd’hui les conditions sont là, et libre à nous de saisir toute opportunité qui se présente. Pour construire demain, c’est à partir d’aujourd’hui, parce que l’avenir de ce pays nous appartient à tous.
A quand l’événement « Hommes Leaders » ?
(Rires)…, qui sait peut être pour bientôt ou plus tard.
Nous sommes pratiquement à la fin de cet entretien, Mr le président, votre mot de fin.
Saisir toute opportunité qui se présente, c’est le secret du succès ! C’est vrai, il y a des contraintes financières, mais il y a aussi des organisations étatiques qui sont là pour aider…Même si c’est insuffisant, il faut se lancer et ne jamais partir défaitistes. Osons entreprendre et donnons-nous les moyens de réussir ce que nous avons commencé. Fixons-nous des objectifs bien précis et accrochons-nous, tout ira bien. L’avenir est rose pour le Togo !
Merci président, et bonne journée à vous.
C’est moi qui vous remercie.

Similaires