Crédit Photo : la nouvelle tribune

Nathalie Koah : “Ils aiment les jeux brutaux” ; l’ex de Samuel Eto’o bientôt mariée ? Cette annonce de l’influenceuse fait jaser

Nathalie Koah est l’une des influenceuses les plus suivies sur les réseaux sociaux. Elle a notamment figuré dans l’émission de télé-réalité “Les Lifeuses” aux côtés d’Emma Lohoues et Biscuit de mer.

Sa vie privée attise constamment la curiosité des uns et des autres. Il faut dire que l’expérience de la star des réseaux sociaux avec les hommes camerounais a failli lui coûter cher.

C’est le cas de la chanteuse camerounaise Mani Bella qui a conseillé sa consœur dans le choix de son futur conjoint.

“Ma Nathalie Koah chérie d’amour. Tout ce que la république et moi-même te demandons, c’est de ne pas aller très loin quand tu vas te décider officiellement! Nous avons déjà perdu trop de joyaux dans ce pays! On te veut avec un “deux cents trente sept lois” stpSi au moment du choix final, tu hésites ou alors, tu te sens confuse fais-moi signe.

Je prophétiserai sur le choix final qui te conviendra le mieux, car j’ai ce don ces derniers temps! Je préfère ne pas encore te proposer un frère comme Sergio Polo (si et seulement s’il est libre évidemment)Vous avez pourtant les mêmes caractéristiques!

Sapeur, chic, élégant mais bon. Même avec Fingon Tralala ça peut aussi donner. Bref. Comme je te l’ai dit, je te laisse le choix en espérant juste que ce choix sera made in Cameroun…“, avait écrit Mani Bella.

Nathalie Koah a réagi à cette demande, préférant éviter les hommes camerounais.

“Notre Mani Bella internationale, je te remercie pour ton intervention qui me flatte. Mais mama j’ai préféré fouiller méthodiquement ailleurs en Afrique!

Car nos frères camerounais là sont sans confiance. Ils aiment les jeux brutaux avec nos organes. Vraiment, j’aime la paix et le sommeil sans perturbation”, a répondu Nathalie Koah à l’invite de Mani Bella lui demandant se mettre en couple avec un Camerounais.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
EBAFOSA-Togo désormais opérationnel