« Ne le dis pas à maman et papa », un infirmier laisse un message déchirant avant de mourir du coronavirus

Après avoir été testé positif au coronavirus il y a environ deux semaines, l’infirmier new-yorkais Kious Kelly est mort des suites de la maladie mardi 24 mars, relate le New York Post. L’homme de 48 ans travaillait dans l’hôpital Mount Sinai West, particulièrement chargé ces derniers temps à cause de la pandémie de coronavirus.

Privé de traitement, un adolescent décède du coronavirus

Peu avant sa mort, il a envoyé un message à sa sœur, lui demandant de ne rien dire à leurs parents.

« Je suis ok. Ne le dis pas à maman et papa. Ils vont s’inquiéter ». C’était le dernier message de son frère que Marya Sherron, la sœur du soignant a reçu, relate le New York Times. Dévastée par sa perte, elle a critiqué l’hôpital où travaillait son frère tout en soulignant qu’il était en pleine santé.

« Il était en bonne santé. Je suis en colère… J’ai du mal à respirer », s’est-elle agacée dans sa publication déchirante sur Facebook.

Les professionnels de santé travaillant dans l’hôpital ont eux aussi pointé du doigt le Mount Sinai West. Alors que l’hôpital souffrait d’une pénurie de matériel depuis au moins un an, c’est l’afflux des malades du Covid-19 qui a fait déborder le vase, estime une collègue de l’infirmier.

« Quand nous avons commencé à recevoir des patients du Covid-19, c’est devenu critique », s’est-elle confiée au New York Post. « Nous avons dû utiliser nos masques, nos blouses et nos écrans faciaux à plusieurs reprises », a-t-elle déploré. Et de poursuivre « On nous a dit : “Vous n’en obtenez qu’un pour tout le temps de cette crise jusqu’à ce que ce soit fini ».

Une photo qui démontre l’ampleur de la pénurie de matériel pour les soignants du Mount Sinai West, obligés de porter des sacs-poubelles en raison du manque d’équipement de protection, a fait le tour des réseaux sociaux.

Coronavirus : L’ONU craint des millions de morts en Afrique

« Kious ne méritait pas cela », a déclaré une autre infirmière, citée par le média. « L’hôpital devrait être tenu pour responsable. L’hôpital l’a tué », conclut-elle.

Le bilan de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis ne cesse de s’alourdir. Selon les derniers chiffres, près de 105 500 personnes y ont été infectées et plus de 1700 y ont perdu la vie.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Jason Derulo : coup dur pour le rappeur américain