>

“Ne t’inquiète pas, ce n’est pas gros…” : une victime présumée de Mendy dévoile ce qu’il aurait dit avant de la vi0ler

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le procès de Benjamin Mendy, accusé de huit cas de vi0l, une agression sexuelle et une tentative de vi0l qui auraient eu lieu entre 2018 et 2021, a repris à la Chester Crown Court.

L’une de ses victimes présumées a récemment révélé des propos qu’aurait tenus Mendy avant de la vi0ler dans son manoir. “Ne t’inquiète pas, ce n’est pas gros”, aurait dit Mendy lorsque la jeune femme a exprimé sa crainte d’être blessée s’ils avaient des rapports s3xuels.

La jeune femme de 22 ans a expliqué à la police que Mendy avait insisté pour qu’ils aient des rapports dans la salle de cinéma du manoir, mais qu’elle avait refusé, lui donnant toutes sortes d’excuses.

“J’étais assise sur un pouf et il se tenait en face de moi en se tenant lui-même. J’avais l’impression de lui avoir donné toutes les excuses possibles pour sortir de cette situation. Cela ne l’a pas déconcerté, c’est comme si rien de ce que j’ai dit ne lui est parvenu, c’était comme se disputer avec un mur.

“Son langage était assez direct et grossier. Il a dit ‘Tu ne me fais pas confiance’ et j’ai répondu ‘Je ne te connais pas’. Il disait ‘Toutes ces femmes veulent me [email protected] et je répondais ‘OK’. Je pense qu’il disait des trucs pour me donner envie de faire des trucs avec lui.

La femme a poursuivi en affirmant qu’elle n’a rien signalé à la police parce qu’elle avait peur d’éventuelles représailles.

“Ces gens ont du pouvoir, que vous le vouliez ou non”, a-t-elle ajouté.

Le procureur Timothy Cray a déclaré au jury que la même nuit, Benjamin Mendy aurait violé deux autres femmes. D’autres victimes ont précédemment affirmé qu’il y avait des chambres fortes où le joueur de Manchester City les enfermait.