Netflix : la plateforme teste une nouvelle fonctionnalité qui va en décevoir plus d’un

Cette pratique est très répandue sur les plateformes de streaming. Que ce soit sur Disney+, Netflix ou Amazon Prime, les codes de connexions se partagent et s’échangent pour en faire profiter les ami(e)s ou la famille sans que tout le monde ait à payer pour un abonnement.

Netflix tente de mettre fin à cette pratique depuis 2019 mais, en ce début d’année 2021, la plateforme accélère la cadence. Une phase de test a été démarrée empêchant ainsi les personnes non autorisées à se connecter au service.

En effet, si Netflix détecte qu’un utilisateur n’est pas le propriétaire du compte, un code sera demandé, puis envoyé sur l’adresse mail ou par SMS du propriétaire, et l’utilisateur disposera de quelques minutes pour rentrer le code en question. Si ce délai est dépassé, l’accès lui sera interdit et il lui sera demandé de créer son propre compte.

Un porte-parole de Netflix assure que “ce test est conçu pour garantir que les utilisateurs de comptes Netflix sont autorisés à le faire”. Outre le fait de vouloir contrer le partage de compte, c’est aussi un moyen supplémentaire pour renforcer la sécurité et s’assurer qu’une personne malveillante ne tente pas de se connecter sans l’autorisation du propriétaire. Ce système de double authentification existe déjà sur plusieurs plateformes et s’avère très efficace. Pour l’instant ce test ne vise aucun pays en particulier et se fait sur un nombre d’utilisateurs limité. Il n’est pas exclu que si cette fonctionnalité s’avère effective elle soit déployée sur un plus grand nombre d’abonnés ou devienne obligatoire.

Selon une étude récente, près d’un tiers des consommateurs partage le mot de passe d’un service de streaming avec un ami ou un membre de la famille tandis que 42% déclare utiliser le compte de quelqu’un d’autres. Cette pratique aurait coûté 9,1 milliards de dollars au service de streaming comme Netflix ou Disney+ pour l’année 2019.

Avec People.

Plus d'articles
Le danger de la viande rouge expliqué par la science