Netflix poursuivi en justice pour la série polémique Tiger King

Après avoir été attaqué en justice pour diffamation à cause de sa série Messiah, Netflix fait l’objet d’une nouvelle poursuite. Cette fois, c’est le média américain Hollywood Weekly Magazine qui décide de poursuivre la plateforme pour “violation de marque et de droits d’auteur” au sujet du docu-série Tiger King (Au Royaume des Fauves en VF).

YouTube : une fonctionnalité inspirée de TikTok bientôt lancée

Le magazine affirme avoir inventé le terme “Tiger King” il y a 7 ans, pour faire référence à Joe Exotic, accusant donc Netflix de lui avoir volé l’expression. Pour donner plus de poids à son attaque, le média explique que le documentaire Netflix a évoqué plusieurs fois leurs articles au cours de ses épisodes, ce qui ferait office de preuve de leur plagiat. Pourtant, d’après Digital Spy, aucune demande de marque ne semble avoir été déposée avant juillet 2020.

Ce n’est pas tout, Hollywood Weekly Magazine dit désormais souffrir de l’image “people et potins” donnée par le docu-série : selon leurs dires, de nombreux annonceurs auraient souhaité retirer leurs publicités de leur site, arguant que Tiger King de Netflix pouvait avoir un lien avec leurs publications. Forcément, le média demande à la plateforme de streaming de nombreux dommages et intérêts mais aussi le retrait de la série et de toutes les publicités associées afin de réparer les préjudices subis.

Mort d’Adama Traoré : sa sœur Assa inaugure une nouvelle fresque avec son propre portrait (vidéo)

Ce qui paraît tout de même étonnant, c’est que le magazine attaque aussi en justice CBS Studios, Paramount et Imagine Television pour les mêmes raisons (ainsi que pour d’autres motifs), ce qui tend à penser qu’il chercherait à s’enrichir auprès de grosses boites par tous les moyens possibles et inimaginables… Cette nouvelle polémique va-t-elle entacher le succès de Tiger King sur Netflix ? Pas sûr, une suite est d’ores et déjà en préparation. Reste à savoir si la plateforme s’exprimera au sujet de cette affaire, ce qui permettrait d’éclaircir un peu mieux la situation.

Plus d'articles
RDC : Martin Fayulu exige la démission du président Tshisekedi