Neymar ne sera jamais au même niveau que Cristiano Ronaldo ou Messi

Blessé aux adducteurs cette semaine, Neymar ne fera pas partie de l’effectif du PSG qui se déplacera la semaine prochaine au Camp Nou. Il restera à Paris pour continuer son travail de récupération.

L’absence du joueur brésilien à ce stade de la Ligue des champions est une mauvaise habitude qu’il est le seul à avoir si l’on regarde les footballeurs de très haut niveau. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ont-ils manqué trois des quatre derniers huitièmes de finale de Ligue des champions joués par le Barça et la Juventus ? Non.

Le souci de Neymar est clair, il n’a pas une hygiène de vie à la hauteur de ses énormes qualités footballistiques, et il en va un peu de même de son mental, comme on l’a constaté mercredi face à Caen.

Pour Dominique Sévérac, qui s’exprime dans Le Parisien, Neymar abuse trop, et au final il le paie toujours au prix fort. Là où des CR7 et des Lionel Messi ont des vies raisonnables, le Brésilien n’arrive pas à changer ses habitudes. Et cela se fini toujours mal d’une manière ou d’une autre.

« Les footballeurs ont toutes les permissions de minuit, parfois trop d’ailleurs, à l’instant où Neymar vient de nous offrir à nouveau le côté face de sa fameuse pièce, le malade ordinaire. Pile, il est génial ; sinon il est à l’infirmerie et il n’existe aucun monde où il puisse faire les deux en même temps. Le PSG est suspendu depuis trois ans et demi à sa réalité binaire, profitant essentiellement de lui contre Dijon et rarement contre les grands d’Europe », balance le journaliste du Parisien, qui constate que Neymar n’est pas et ne sera jamais au niveau d’un CR7 ou d’un Lionel Messi à cause cette vie dissolue.

On ne devrait pas s’interroger sur sa vie nocturne. On ne devrait pas avoir à l’imaginer ou à la fantasmer (…) Celle d’un champion qui se donne toutes les armes pour réussir et durer. C’est ce que nous vend toute la journée Cristiano Ronaldo, et on y croit car le Portugais demeure un animal sur les terrains. Messi ne raconte rien de particulier mais, comme il est très peu blessé, il répand l’idée d’un footballeur à l’hygiène irréprochable, poursuit le journaliste.

Mais comme il l’a avoué la semaine passée sur TF1, Neymar ne changera pas ses habitudes. Tant pis pour lui, et pour le PSG.

Plus d'articles
Le nouveau coronavirus fait des morts en Iran