Nicolas Sarkozy : pourquoi ses relations se sont dégradées avec Emmanuel Macron

On les disait soudés et complices et pourtant, il semble que les relations entre Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy se sont dégradées au fil du temps. Un article du journal l’Opinion rapporte que l’époque où le chef de l’État conviait son prédécesseur au Fort de Brégançon, résidence présidentielle, l’été semble révolu.

Désormais, Nicolas Sarkozy ne chante plus les louanges d’Emmanuel Macron et de sa politique. “Nicolas Sarkozy se montre, en privé, très critique sur la gestion par Emmanuel Macron de la crise de la COVID-19”, peut-on lire. “Le vaccin Spoutnik, quand est-ce qu’il va le mettre sur le marché ? C’est cet après-midi qu’il faut signer !”, fulminerait Nicolas Sarkozy en privé, comme le rapporte Le Point.

Le potentiel rachat d’Europe 1 par Vincent Bolloré au groupe Lagardère a aussi été source de tensions. En effet, Nicolas Sarkozy serait très proche de l’homme d’affaires et le soutiendrait dans son projet… allant contre la volonté de l’Élysée.

Un enjeu présidentiel de taille

Si Nicolas Sarkozy conseille Emmanuel Macron, ce dernier n’écoute pas toujours les conseils de l’ancien visage de l’UMP, au pouvoir de 2007 à 2012. Si la communication semble brouillée, c’est aussi parce que les enjeux présidentiels se profilent à l’horizon. En 2022 se tiendra la campagne présidentielle.

“La politique n’est plus mon affaire”, affirmait Nicolas Sarkozy sur l’antenne de BFMTV, à la retraite depuis quatre ans. Sa candidature à l’élection de 2022 ne serait donc pas dans les cartes. En revanche, dans le cas d’Emmanuel Macron, le scrutin est la prochaine étape à traverser après les élections régionales de 2021 et alors que la liste des candidats ne fait que s’allonger, dans l’ombre comme sur le devant de la scène.

Avec Closer

Plus d'articles
Inde : une 2e femme Dalit meurt après un viol collectif