Nicolo Fombaustier vainqueur du 6e championnat interscolaire de karaté

Nicolo Fombaustier vainqueur du 6e championnat interscolaire de karatéLe 6è championnat interscolaire de karaté « CISKA6» a pris fin ce samedi 11 juin 2016 à Lomé avec le sacre de Nicolo Fombaustier (13ans) du Lycée français de Lomé dans le combat et le Kata.

Marie Buniera s’en sort avec le prix de la 2ème place du combat et de la démonstration (Kata). Le trophée de kata des moins de 10 ans est allé au jeune Modibo.

Parrainé par Marc Fombaustier, Ambassadeur de la France au Togo, la compétition a connu la participation de 35 élèves (6-15 ans) venus d’une dizaine d’établissements scolaires.

Le CISKA 6 se veut un cadre de formation et de mobilisation des jeunes pratiquant l’art martial: «Nous voudrions que le Karaté ait beaucoup d’adhérents. A la 4ème édition, nous avions détecté et suivi jusqu’en France une athlète. Aujourd’hui elle est la championne de France. C’est notre but, former de jeunes talents pour qu’ils s’imposent dans les compétitions internationales», a laissé entendre Kangni Dosseh, promoteur du championnat interscolaire de karaté.

Le karaté, un art de la maitrise de soi

Le karaté est une école de discipline, de conscience de son potentiel et de dépassement de soi. C’est un art qui enseigne aux pratiquants comment contrôler et maitriser ses pulsions. L’art oblige l’athlète à fouiller dans ses forces mentales et physiques.

 «Le karaté exige de faire la part des choses entre les instincts, les pulsions, les violences fondamentales dont nous sommes porteurs et ainsi de les canaliser. C’est l’apprentissage et la maitrise de sa force. Le karaté c’est un travail. Vous ne pouvez pas gagner au karaté si vous ne faites pas beaucoup de répétition. C’est une préparation à la vie, le karaté», a confié Marc Fombaustier, Parrain du championnat interscolaire de karaté, 6ème édition.

Edwige Apedo

Plus d'articles
Covid-19 : « Les porteurs de lunettes » seraient jusqu'à trois fois moins infectés par la maladie
Covid-19 : « Les porteurs de lunettes » seraient jusqu’à trois fois moins infectés par la maladie