Au moins 11 personnes sont mortes jeudi dans le naufrage d’une pirogue sur le Goulbi, un cours d’eau temporaire qui prend sa source au Nigeria voisin et arrose la région de Maradi, dans le centre-sud du Niger.

Lire aussi : Afrique du Sud : le fils de l’ex-président Zuma relaxé dans l’affaire d’homicide involontaire



Les autorités de la région font savoir également qu’environ quatre passagers de la pirogue sont portés disparus.

Selon les habitants, pendant la saison des pluies, le Goulbi coupe les voies, obligeant les usagers à emprunter de petites embarcations pour aller d’un endroit à un autre.

Fin juin 2018, l’ONU avait alerté que le Niger risquait d’être confronté en 2019 à de nouvelles inondations qui pourraient affecter 170.000 personnes.

En 2018, les fortes pluies avaient causé la mort de 52 personnes, fait plus de 200.000 sinistrés et détruit 170.000 maisons, selon l’ONU.

Lire aussi : Mondial 2022 : le Togo devra passer par les préliminaires

La saison des pluies dure tout au plus trois mois au Niger. Malgré cela le pays fait face depuis quelques années à des inondations récurrentes qui touchent aussi les zones très désertiques du nord.

Avec BBC