in

Niger : des soldats “responsables d’exécution” de civils

Au Niger, des soldats engagés dans la lutte contre les djihadistes seraient “responsables d’exécutions sommaires” de dizaines de civils dans la région de Tillabéri (ouest).

« Il y a bel et bien eu lieu des exécutions de personnes civiles non armées et la mission a découvert au moins 71 personnes qui ont été tuées dans six fosses communes. Ce sont des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui sont responsables de ces exécutions sommaires et extrajudiciaires », a indiqué Abdoulaye Seydou, responsable d’une ONG ayant participé à une enquête de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH).

Affaire Navalny : la Russie accuse l’Allemagne de bloquer l’enquête

Pour sa part, Alichina Amadou Koulguéni, secrétaire général de la CNDH, a avancé que « dans l’ensemble des six fosses communes, dont on a procédé à l’exhumation, les corps avaient tous les mains attachées dans le dos, le turban sur le cou avec des impacts de balles ».

Mali : des militaires tués dans une embuscade

Début avril, la mission de l’ONU au Mali (Minusma) avait dénoncé une “multiplication ” de méfaits imputés aux armées nationales au Sahel. L’ONU avait dénombré 101 exécutions extrajudiciaires par l’armée malienne entre janvier et mars, et une trentaine d’autres par l’armée nigérienne sur le sol malien.

En juin, Amnesty International avait accusé des soldats de trois pays du Sahel engagés dans la lutte contre les djihadistes de la disparition de près de 200 personnes en quelques mois, selon l’ONG.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

« Mulan » : les raisons de la visibilité du hashtag #BoycottMulan sur Twitter

Mercato : Everton officialise l’arrivée d’un milieu de terrain français