Nigeria / Djihadisme : 2 travailleurs humanitaires enlevés

Les djihadistes ne cessent de gagner du terrain malgré de multiples stratégies de lutte mises en place par la communauté internationale. 

Le groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap), branche dissidente de Boko Haram, a revendiqué le vendredi 11 décembre dans un communiqué, l’enlèvement de deux chrétiens travaillant pour la Croix-Rouge et le PAM à un barrage entre le village de Mainok et Maiduguri, capitale de l’Etat.

« Les terroristes de l’Iswap ont enlevé deux travailleurs humanitaires à un barrage qu’ils avaient dressé près de Jakana»a affirmé à l’AFP une source au sein de l’ONU sous couvert d’anonymat. 

« Ils rentraient d’un mariage célébré le 28 novembre dans l’Etat voisin d’Adamawa vers Maiduguri quand ils ont été arrêtés mercredi à la mi-journée à ce faux barrage », a ajouté la source.

Une source militaire à Jakana, 25 km de Maiduguri, a confirmé le rapt «des deux membres du personnel humanitaire par des terroristes de l’Iswap ».

Boko Haram et l’Iswap continuent de semer la terreur dans le nord-est du Nigeria, où le conflit a débuté en 2009, faisant plus de 36.000 morts et 2 millions de déplacés. Les violences se sont propagées au Cameroun, au Niger et au Tchad voisins.

Depuis 2015, le Nigeria et ces trois pays, tous riverains du lac Tchad, luttent contre les djihadistes au sein de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition régionale appuyée par des comités de vigilance composés d’habitants.

Avec Afriquee24.com

Plus d'articles
Drame : Pour une dette de 300 Fcfa, elle tue à coups de poings sa voisine